SmartphoneTests high-tech

Test realme 8 : entre puissance et bonne autonomie, un bel écran

17 minutes de lecture

Après avoir présenté le realme 8 Pro, la jeune marque chinoise revient avec la version plus accessible de son smartphone phare du milieu de gamme, le realme 8. Ce smartphone promet de bonnes performances, alliées à une batterie solide de 5000 mAh et un design revu par rapport à son prédécesseur, le realme 7. Que vaut vraiment le realme 8 ?

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
201€
shopping street
Stock
199€
shopping street
Stock
307€

Design

C’est un design qui change justement du realme 7 que nous avions déjà testé. Ici, realme ne propose pas de couleurs aussi originales que dans la série précédente et joue la carte de la sobriété. On doit avouer que ça n’est pas pour nous déplaire. Nous l’avons eu en version gris clair, qui est agréable de visu, mais reste sensible aux traces de doigts comme on peut s’en douter avec un dos aussi brillant.

Passons tout de suite à la première partie et la plus importante, la face avant du smartphone. On retrouve l’écran qui prend une place prédominante naturellement. Il recouvre 90.8% de la surface de l’appareil, ce qui est satisfaisant. Malgré-tout, on retrouve toujours et encore ce menton en bas du smartphone, qui n’a aucune réelle utilité. Ce dernier persiste et signe sur les smartphones entrée et milieu de gamme et très franchement, c’est bien dommage. Les autres bords, sur les côtés et le bord supérieur sont quant à eux assez fins, ce qui permet de se consoler un peu.

Sur la partie supérieure gauche, on retrouve la caméra frontale de l’appareil. Toujours présente et seule, c’est ce que l’on préfère. Sur le realme 6 Pro, le fabricant avait trouvé judicieux de disposer deux caméras frontales, solution rapidement abandonnée à raison. On note également que l’écran arrive avec une protection déjà posée, comme sur bon nombre de smartphones chinois, haut de gamme ou non. C’est la norme et cela permet d’éviter de fournir un protège-écran qui sera potentiellement mal posé.

test realme 8

Cependant, on note que l’écran dépasse pas mal de la surface du smartphone. Si ça peut sembler disgracieux et gênant au premier abord, c’est déjà pour donner une plus grande impression de minceur à l’appareil. Mais realme a bien fait les choses ici et ça n’est pas si gênant que ça à l’usage, c’est plutôt d’ordre esthétique.

Sur la tranche gauche, on retrouve le tiroir SIM, permettant d’embarquer en son sein, 2 cartes Nano-SIM et une carte micro-SD pour étendre le stockage de l’appareil.

tiroir sim realme 8

Sur la tranche droite se trouvent les boutons d’allumage et de volume. On aurait apprécié comme je le dis à chaque fois, deux boutons de volume séparés sur la gauche de l’appareil, plutôt qu’un seul bouton double position sur la droite. Tout est question d’ergonomie et de prise en mains de l’appareil. Dans le bouton de verrouillage, pas de capteur d’empreintes digitales. En effet, ce dernier se positionne sous l’écran AMOLED du smartphone.

realme 8 avis

Au niveau de la tanche inférieure de l’appareil, se trouvent le port USB-C pour la recharge, le haut-parleur principal, le microphone principal ainsi qu’un connecteur jack 3,5 mm. Au niveau de la partie supérieure, on retrouve le microphone secondaire du realme 8.

Enfin, au dos de l’appareil, le realme 8 propose deux textures. Les deux sont lisses avec pour la plus large, un effet esthétique texturé et plus mat, pour la plus petite, sur la droite, une brillance totale et le slogan de la marque « Dare to leap » (oser dépasser les limites) très clairement visible. On apprécie l’effet esthétique que donne la partie droite quand on la place en face d’une lumière, avec les couleurs de l’arc-en-ciel qui s’y affichent.

avis realme 8

Le module photo a également été revu par rapport à la version précédente. Bien plus esthétique et mieux fini, il regroupe les quatre capteurs du smartphone ainsi que le flash LED. Les quatre capteurs ont tous la même taille en extérieur, bien qu’à l’intérieur forcément, ils sont tous différents.

Pour donner quelques mensurations de l’appareil, il fait 16,06 cm de hauteur pour 7.93 cm de large et tout juste moins de 8 mm d’épaisseur. realme a également travaillé pour réduire l’épaisseur de ses smartphones, tout en proposant une batterie haute capacité, ce qui est appréciable. Le realme 8 pèse 177 grammes, ce qui est également un poids correct pour un smartphone qui reste assez grand. On notera cependant sur chaque point du design excepté les textures du dos, une totale ressemblance avec son grand-frère le realme 8 Pro.

Caractéristiques du realme 8

Modèlerealme 8
LogicielAndroid 11
ProcesseurQualcomm Snapdragon 720G
RAM8 Go
Processeur graphique (GPU)Adreno 618
Capacité de stockage128 Go
Taille d’écran6.4 pouces
Définition2400 x 1080 pixels
Densité de pixels (DPI)411 dpi
Appareil photo dorsal
  • 64 MP
  • 8 MP
  • 2 MP
  • 2 MP
Appareil photo frontal16 MP
Vidéo4K@30 FPS, 1080@30/60 FPS
Wi-Fia/b/g/n/ac
Bluetooth5.1
Compatible 5GNon
NFCOui
Capteur d’empreintesOui
Reconnaissance facialeOui
ConnectiqueUSB-C, Jack 3.5 mm
Capacité de la batterie5000 mAh
Recharge sans filNon
Recharge rapideOui : 30W
Poids177 grammes
DAS0,734 W/kg

Performances

Le realme 8 est disponible en deux versions. Ce qui change principalement, c’est la RAM et uniquement cela. La capacité de stockage reste identique, le processeur, le GPU et tout le reste également niveau performances. On profite donc d’un processeur MediaTek Helio G95, le haut de gamme de chez MediaTek, là où le 8 Pro disposait de l’entrée de gamme de chez Qualcomm. Ce dernier monte à 2.05 GHz et dispose de 8 cœurs.

Le smartphone arrive donc avec soit 4 Go de RAM, soit 8 Go de RAM. Nous avons eu en test la version avec 8 Go de RAM, plus performante donc. Nous verrons également que les scores sont assez étonnants sur ce realme 8. Finissons-en avant tout avec les composants présents dans le smartphone. Le realme 8 propose un processeur graphique Mali G76 MC4 ainsi que 128 Go de stockage en UFS 2.1. Ce stockage est extensible via une carte micro-SD allant jusqu’à 256 Go. Ce qui permet donc de proposer un stockage total de 384 Go théoriques.

Au niveau des performances réelles de l’appareil, le score Antutu du realme 8 est de 297314 points. C’est très bien et pour un tel smartphone, on peut difficilement faire mieux. Toutefois, on note que le score est plus élevé que sur la version Pro ici ! C’est en grande partie dû à la puce graphique qui propose de bien meilleures performances que l’Adreno 618. On ne peut donc qu’être satisfaits de ces bons résultats, qui donnent cependant un goût amer aux acheteurs du 8 Pro à la recherche de performances.

Le processeur quant à lui est à peine moins puissant. Le score GeekBench du realme 8 est de 1695 points. C’est seulement 20 points de moins que le score du realme 8 Pro, ce qui ne laisse donc pas vraiment d’écart notable entre les deux. On retrouve toutefois des écarts assez importants quant à la RAM et surtout aux latences de celle installée dans les realme 8. La latence de la RAM LPDDR4X est de 145 ns, là où la version Pro fait 35 ns environ. C’est certes une différence importante, mais qui n’influera toutefois pas de manière notable sur votre expérience utilisateurs, aucune inquiétude à avoir.

Les débits de la RAM sont satisfaisants avec 2076 Mo/s en lecture et 1313 Mo/s en écriture. Quant au stockage, on retrouve des débits une nouvelle fois corrects ici grâce à la norme UFS 2.1 avec 253 Mo/s en lecture et 150 Mo/s en écriture. On aurait certainement attendu un peu plus de performances en écriture, mais on se contentera de ça.

En termes de performances graphiques, un test complexe permet d’afficher un peu plus de 61 fps et un test en OpenGL frôle les 34 fps, c’est également satisfaisant. Cependant, realme n’a pas fait que des bonnes choses avec ce realme 8, certes performant, mais pas exempt d’une incompréhension.

Écran

Cette incompréhension dont nous parlions se situe sur l’écran. Les précédents smartphones de la marque proposaient un écran 90 Hz. Avec une fréquence élevée, le nombre d’images par seconde était en réalité plus élevé également et on trouvait un écran plus fluide. Toutefois ici, le fabricant n’a pas renouvelé l’opération et propose une dalle AMOLED à la place. Exit le LCD à 90 Hz et bonjour bel AMOLED à 60 Hz seulement.

Alors que les écrans haute fréquence sur les smartphones entrée de gamme étaient ce qui a permis à realme de se démarquer de la concurrence, c’est maintenant fini sur ces versions-là. Ne voyons pas que le mauvais et voyons les bons côtés, la luminosité monte maintenant à 1000 nits et l’écran est plus beau et propose des couleurs plus vives, indéniablement.

test du realme 8

Il embarque par ailleurs le capteur d’empreintes digitales du fait que ça soit un AMOLED. Un des premiers constructeurs à proposer ce type d’écrans était Oppo avec son RX17 Neo. OnePlus avait en toute logique suivi et les autres constructeurs ont fini par s’y mettre également, sauf Apple. Pour ce qui est de la luminosité pour commencer avec ça, elle est bonne certes, mais pas exceptionnelle non plus. Si la luminosité maximale est en effet agréable pour y voir en plein jour, quand on commence à la diminuer en dessous de la moitié, ça devient assez rapidement désagréable et trop sombre.

Il faut donc jouer avec le mode de luminosité automatique pour profiter d’un écran assez clair. Cependant, on apprécie diverses fonctions grâce à l’AMOLED comme le dark mode qui ne produit aucune lumière sur les pixels noirs, bien mieux que sur le Sony Xperia 10 II par exemple. Il est également possible d’activer un mode Always-On, permettant d’afficher sur l’écran verrouillé, quelques infos comme la date, l’heure, les notifications et le niveau de batterie restant. Cette fonctionnalité développée par Samsung a été vite reprise par d’autres constructeurs et on doit dire que l’on apprécie.

Le realme 8 propose plusieurs modes d’affichage. Soit un affichage dit « doux », qui correspond en fait à l’espace colorimétrique sRGB, soit un affichage « vif ». Ce dernier correspond à l’espace colorimétrique DCI-P3. C’est agréable de profiter du mode DCI-P3 et on n’a pas vraiment envie de changer. Enfin, le mode économie d’énergie propose des couleurs ternes et assez sombre, sans vie, ce qui certes, économise de l’énergie, mais avec une batterie de 5000 mAh, on n’a pas besoin de ça. Comme sur les smartphones Oppo, on retrouve l’effet visuel OSIE qui améliore les couleurs des vidéos que vous regardez.

Parlons maintenant un peu plus de la dalle. Cette dalle de 6.4 pouces propose 2400 x 1080 pixels adopte un ratio assez classique, du 20:9. C’est un standard maintenant sur les smartphones avec un écran Full HD+.

Enfin, sur le tactile, le taux d’échantillonnage est de 180 Hz, ce qui offre une belle réactivité de l’écran tactile. Toutefois, il reste encore une zone qui se refuse à quelconque réaction à mes doigts, ce qui est dommage mais ça n’est que sur une petite partie de l’écran très rarement – pour ne pas dire jamais – exploitée.

Appareil photo

Le realme 8 embarque comme bien d’autres smartphones, quatre capteurs photo. Le capteur principal propose une résolution de 64 MP, cependant, c’est à prendre avec une certaine nuance. Les photos en mode automatique classique sont en réalité prises en 16 MP. Pour prendre des photos en 64 mégapixels il faudra activer cette fonctionnalité via le mode 64M.

appareil photo du realme 8

Les autres capteurs photo proposent des résolutions de 8 MP pour le mode grand angle à 119°, de 2 MP pour le capteur macro et de 2 MP pour le capteur noir et blanc, servant pour l’effet bokeh du mode portrait. Il est vrai que je critique souvent l’existence des capteurs macros, qui sert selon moi à rajouter un capteur en plus et rien d’autre. Cependant, il faut reconnaître que ce dernier est efficace et permet de prendre des photos de très près … pour les personnes qui souhaitent réellement en prendre.

capteur photo realme 8

Voici comment se compose l’appareil photo dorsal du realme 8 :

CapteurCapteur principalObjectif grand angleObjectif macroCapteur de profondeur
Résolution64 MP8 MP2 MP2 MP
Ouverturef/1.79f/2.25f/2.4f/2.4

On retrouve divers modes permettant de prendre les photos que vous souhaitez, ces derniers sont :

  • Nuit
  • Vidéo
  • Photo
  • Portrait
  • 64M
  • Mode étoilé
  • Vidéo dual-view
  • Ralenti
  • Time-Lapse
  • Film
  • Pro
  • Panorama
  • Scanner de texte
  • Ultra-macro

Si les photos prises avec le realme 8 sont belles, attention toutefois aux conditions de luminosité. En effet, des photos faites en contre-jour ne lui plaisent pas tellement. Toutefois, on peut noter quelques améliorations face au realme 7. Les photos sont plus belles, avec plus de piqué et restent tout à fait correctes pour un smartphone entrée de gamme, il est important de le souligner.

Photo en mode ultra macro avec le realme 8

Zoom

Pour ce qui est du zoom, on retrouve un grand angle à x0,6 donc à 119° d’ouverture et un zoom maximal qui monte à x10. Si nous avions grandement apprécié le zoom du realme 8 Pro, sur le 8, c’est un peu moins réjouissant, malgré le fait que l’on s’arrête à x10. Le smartphone prend tout de même de belles photos mais sur certains détails, de loin, il a un peu de mal à proposer un résultat vraiment net.

Quand au grand angle, ce dernier propose des photos avec des couleurs fidèles au capteur principal. On ne remarque pas trop de distorsion, à condition bien évidemment de prendre des photos avec une certaine distance. Une photo prise en grand angle à x0,6 de très près sera toujours sujette à bien plus de distorsion qu’une photo prise en mode automatique classique en x1.

Photo de nuit

De nuit, le smartphone se débrouille relativement bien et on peut s’en satisfaire. On retrouve moins de bruit que sur son prédécesseur et c’est tout de même plus agréable. Toutefois, les photos ne sont pas non plus d’une clarté éclatante, contrairement à ce que l’on trouve dans le haut du panier chez Samsung notamment. En conditions de luminosité correcte, le smartphone se débrouille bien, avec un peu d’éclairage sur un parking par exemple. Cependant, en très faible luminosité avec un seul lampadaire au loin, il a forcément plus de mal. On ne peut toutefois pas lui reprocher ça, c’est le cas de beaucoup de smartphones milieu de gamme.

Photo de nuit avec le realme 8

Caméra frontale

La caméra frontale est ici de 16 MP. Elle est seule et c’est tant mieux, on apprécie de ne pas voir l’écran encore plus obstrué que ça par des capteurs photo. Elle permet de faire des photos tout à fait correctes et n’applique pas une tonne d’effets beauté par défaut. Cependant, l’absence de second capteur marque en effet un effet bokeh sur le mode portrait, assez moyen.

On aurait pu s’attendre à mieux mais on se satisfait tout à fait de ce que l’on a (on ne peut pas vraiment faire autrement il faut dire). Si le flou d’arrière-plan n’est pas optimal, il permet tout de même de mieux mettre en valeur le visage du sujet que vous photographiez.

Vidéo

Toujours pas de vidéos 4K 60 fps sur ce realme 8 mais de la vidéo 4K Ultra HD à 30 fps tout de même ! C’est une petite satisfaction, malgré le fait que ça soit depuis quelques temps un standard sur les smartphones de cette gamme de prix. La qualité vidéo est bonne et la stabilisation tout à fait correcte. Mais parlons plus longuement du mode dual-vidéo. Il permet de prendre des vidéos à la fois avec la caméra arrière et en même temps avec la caméra frontale. votre visage est alors affiché en petit, dans un rond ou un rectangle et vous pouvez déplacer ce rond ou ce rectangle à votre guise sur l’écran.

Toutefois, il existe également un autre mode avec l’écran partagé en deux, permettant de voir soit à gauche, soit à droite votre visage et vice-versa, ce que vous souhaitez montrer avec la caméra dorsale. C’est intéressant que realme propose cette fonctionnalité sur un smartphone aussi accessible, on apprécie !

Interface realme UI 2.0

Comme tous les smartphones de la marque, la surcouche realme UI vient animer l’appareil pour optimiser l’expérience utilisateur et on va se le dire, changer clairement de ce que peut faire Android stock. L’expérience utilisateur est bien plus agréable et les performances du smartphone s’en voient optimisées, pour profiter d’un confort d’utilisation sur une des surcouches les plus personnalisables.

Ce qu’il faut savoir, c’est que realme vient d’Oppo initialement. On peut donc trouver de larges ressemblances entre les deux interfaces, realme UI 2.0 chez notre jeune constructeur chinois et avec ColosOS 7 chez Oppo, numéro 1 en Chine. Cependant, avec la V2 de realme UI, les modifications se font un peu plus présentes et on retrouve un smartphone encore plus agréable à prendre en mains et à utiliser.

realme ui 2.0

Cependant, on peut noter quelques petits bugs au niveau des captures d’écran, qui prennent du temps à se prendre. C’est le seul réel souci que nous avons repéré et pour le reste, l’interface utilisateur personnalisée par realme est fluide et bien optimisée.

Sans s’attarder sur la surcouche logicielle, on retrouve maintenant un nouveau menu « Personnalisations », qui permet de configurer tout ce que vous pourrez personnaliser sur le smartphone. que cela aille du fond d’écran au style des icônes en passant par la disposition des applications, les couleurs, la police et sa taille, les styles d’empreintes et les aspects des notifications et du centre de contrôle.

On retrouve comme d’habitude les icônes ART+, permettant de personnaliser totalement les icônes de l’appareil, que cela aille de la forme des icônes à la taille du logo à l’intérieur et bien évidemment la taille de l’icône en elle-même. Mais ça n’est pas tout car vous pouvez également changer la taille de la police du nom des applications.

realme ui 2.0 personnalisations

Il est également possible de choisir exactement combien vous souhaitez de colonnes et de lignes pour ranger vos applications sur le springboard. Vous ne souhaitez que 2 colonnes de 4 lignes ? C’est possible. 4 colonnes de 4 lignes, c’est également possible. On ne peut en revanche pas mettre moins de 2 colonnes et de 4 lignes. De même pour le style de l’empreinte digitale lors du déverrouillage du smartphone via le capteur d’empreintes. 8 modèles sont à votre disposition pour choisir celui qui vous convient le mieux et faire de votre realme, le plus personnalisable des smartphones.

Dans les couleurs, il est possible de choisir entre 5 dégradés et 10 couleurs unies. Pour les polices, on ne peut encore choisir que Roboto, la police de base d’Android, mais d’autres viendront certainement prochainement. Enfin, il est possible de changer l’aspect des icônes dans le tiroir de notifications, pour le centre de contrôle. 6 formats sont disponibles. realme axe son smartphone et surtout sa surcouche logicielle sur la personnalisation au maximum de votre smartphone.

Qualité sonore

Pour le son, on ne retrouve pas de certification Dolby Atmos avec la fonctionnalité qui va avec, ou presque. Cet égaliseur qui permet d’adapter la qualité sonore au type de contenu que vous écoutez, que ça soit un film, un jeu ou de la musique, s’appelle ici Real Sound. realme a souhaité en effet donner un nom plus « corporate » à cet égaliseur et c’est une bonne idée.

realme 8 test

Le haut-parleur en bas du smartphone est toutefois le seul à délivrer du son pour l’écoute musicale, les films ou les jeux. Pas de son stéréo sur ce smartphone donc. On s’en passe toutefois bien et le haut-parleur présent est d’une qualité plutôt bonne. Le son délivré est agréable, ne manque pas de puissance et n’est pas criard comme on pouvait l’avoir sur certains smartphones autrefois. Ici, même au volume maximal, l’écoute est agréable et si le son n’est pas le meilleur entendu sur un smartphone certes, il convient tout à fait à une utilisation au quotidien.

Les basses sont toutefois un peu en retrait face aux médiums et aux aigues, bien plus présentes. Cela n’est toutefois pas gênant et si elles sont un peu en retrait, elles ne sont pas totalement absentes non plus.

Autonomie

La batterie de 5000 mAh du smartphone permet de tenir largement la journée en utilisation normale. C’est à dire, quelques messages, des appels, un peu de jeux assez légers tout de même et quelques interactions sur vos réseaux sociaux favoris. Vous pourrez faire cela tout au long de la journée avec le realme 8 et même plus longtemps. En effet, si vous ne le chargez pas pendant la nuit, ça n’est pas un souci. Par contre, si vous avez une utilisation dite « normale », ne comptez pas tenir deux jours avec. Les moins gourmands pourront avec un peu de chance, tenir 2 jours et demi. Cependant, il faudra le recharger au delà.

Les plus gourmands d’entre vous par contre, qui utilisent leur smartphone pour faire du partage de connexion, prendre des vidéos, appeler pendant des heures et trainer souvent en 4G sur des réseaux sociaux ou des jeux assez gourmands en ressources, tiendront la journée, pas plus. En effet, la batterie de 5000 mAh est certes importante, mais votre utilisation, si elle est intensive, ne lui permettra pas d’assurer deux jours d’autonomie.

test du realme 8

Toutefois, en plus de sa batterie haute capacité, le realme 8 propose une charge rapide avec son chargeur 30W. Ce dernier est un véritable 30W et non pas un chargeur plus puissant bridé. Il permet de recharger le smartphone à 50% en seulement 27 minutes et de le charger totalement en 1 heure et 6 minutes, après avoir testé une recharge complète sur le realme 8. C’est très satisfaisant et cela permet de le recharger le matin en prenant votre petit déj et votre douche, si vous ne l’avez pas fait la nuit.

Sachez toutefois qu’il n’est plus forcément recommandé de ne pas laisser son smartphone charger toute la nuit. Les appareils modernes arrêtent automatiquement la charge une fois cette dernière terminée et la batterie ne s’use du coup, quasiment pas à cause de cela.

Verrouillage et sécurité

Pour se déverrouiller, le realme 8 propose plusieurs options. On retrouve comme d’habitude sur Android, le code, le schéma que tout le monde utilisait en 2013, mais qui disparait peu à peu des usages, et d’autres fonctionnalités. Si le code est obligatoire pour les activer, on retrouve toujours les deux systèmes que sont le capteur d’empreintes digitales et la reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale fonctionne bien, sans soucis, il est juste difficile de l’utiliser avec un masque forcément, mais c’est le cas sur tous les smartphones. Hormis les éventuelles obstructions que vous pouvez avoir sur le visage, son fonctionnement est très bon. Le système est rapide et permet de déverrouiller le smartphone rapidement. Toutefois le souci est toujours de même de nuit. Comme c’est seulement la caméra frontale qui est utilisée, l’écran vous envoie la luminosité maximale en plein visage pour vous détecter, parfois sans succès. Vient alors le capteur d’empreintes digitales.

Ce dernier est situé sous l’écran du realme 8. Il est là car le smartphone dispose d’un écran AMOLED, ce qui permet l’intégration de cette technologie. Ce capteur d’empreintes sous l’écran est assez rapide, cependant, il ne l’est pas autant qu’un capteur physique dans un bouton de verrouillage, ni que la reconnaissance faciale.

Connectivité

Pour ce qui est de la connectivité, le realme 8 ne fait pas d’extras mais reste dans les classiques que l’on aime trouver sur un smartphone de cette gamme. Si l’on regrette toutefois l’absence de 4G LTE Advanced, permettant des débits bien plus élevés que la 4G classique, on peut se consoler en sachant que realme annoncera très prochainement de nouveaux smartphones 5G. Toutefois, la 4G propose de bons débits et on s’en contente bien pour une utilisation au quotidien.

Les bandes 4G B20 et B28 sont par conséquent aux abonnées absentes, on se passera donc de 4G à 700 MHz et 800 MHz. Les abonnés de Free seront déçus et ceux d’Orange aussi par conséquent. Comme on peut le voir sur ce speedtest, le débit n’est pas celui que l’on peut atteindre sur un smartphone haut de gamme, mais le realme 8 ne prétend pas être un appareil haut de gamme.

Pour ce qui est du reste de la connectivité, on dispose d’une connexion Wi-Fi ac, ou Wi-Fi 5. Pas de Wi-Fi 6 ici, nous sommes sur un smartphone qui ne l’offre pas au vu de son positionnement tarifaire. Puis j’ai bien envie de vous dire, vu le nombre de box proposant une connexion Wi-Fi 6, à part un Linksys Velop comme routeur Wi-Fi, vous ne perdez pas grand chose. Les débits sont bons, à condition bien évidemment d’avoir la fibre. Si vous avez une connexion ADSL, ils seront forcément limités et le smartphone n’y peut pas grand chose.

Le Bluetooth 5.1 est de la partie sur ce smartphone, ce qui permet de consommer moins d’énergie qu’avec les anciennes version de cette connexion sans fil. Le Bluetooth 5.1 permet également une meilleure reproduction du son sur des appareils connectés comme des écouteurs Bluetooth, une enceinte ou encore votre voiture.

Test realme 8 : Avis

Le realme 8 nous offre un sentiment d’incompréhension. Tant de points ressemblent au 8 Pro, pour un design strictement identique, un écran tout aussi agréable, une batterie un peu plus grande et des performances quasi-équivalentes, meilleures même sur le GPU. Pourquoi donc investir dans un smartphone plus cher pour ne profiter que d’une recharge ultra-rapide et d’un meilleur capteur photo ?

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
201€
shopping street
Stock
199€
shopping street
Stock
307€

Il nous offre par conséquent un indéniable sentiment de satisfaction, quand on voit le travail réalisé par realme. Certes, les différences avec le realme 7 ne sont pas énormes, mais on profite de quelques petites nouveautés. L’esthétique a été revu et corrigé pour notre plus grand bonheur. On constate que realme sait maintenant faire des smartphones esthétiques et clairement beaux. Si je devais acheter un smartphone realme dans toute la gamme, rien que pour son design, ça serait lui.

Puis si je devais acheter un smartphone realme dans toute la gamme, sans me focaliser sur le design uniquement, ça serait également le realme 8. Avec une bonne autonomie, des performances au rendez-vous, un bel écran et un appareil photo correct, on lui excusera l’absence de 4G LTE Advanced, le smartphone a tout pour plaire ! Il est j’en suis convaincu, un des smartphones qui rencontrera le plus de succès auprès des budgets serrés, c’est tout ce qu’on lui souhaite !

Test realme 8
9
9
9/10

Realme 8 : Avis

Le realme 8 concentre tout ce que l’on aime sur un smartphone milieu de gamme. Dans son viseur, on retrouve les smartphones Redmi de Xiaomi et il faut dire qu’il a bien des atouts pour leur faire face. On apprécie le design quasi-totalement revu par le fabricant, surtout au dos. Malgré tout, les boutons de volume à gauche auraient été un gros plus. Qu’à cela-ne-tienne, dans sa globalité, le realme 8 est agréable et performant, tout ce qu’on aime !

  • Performances
    10
    10/10
  • Écran
    8
    8/10
  • Appareil photo
    8
    8/10
  • Autonomie
    10
    10/10
  • Logiciel
    9
    9/10
  • Prise en mains
    9
    9/10
Pros
  • Mode vidéo double caméra
  • Charge rapide 30W
  • Batterie de 5000 mAh
  • Personnalisation logicielle riche
  • Module photo soigné
  • Design revu et plus sobre
  • Écran AMOLED lumineux
Cons
  • Absence de 90 Hz
  • Slogan très visible, certains aimeront …
  • Absence de 4G LTE Advanced
807 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
Tests high-tech

Test Hobot Legee 7 : le robot aspirateur performant et abordable

7 minutes de lecture
Hobot, constructeur d’aspirateurs robots, a lancé récemment son nouveau Legee 7. Nous avons ici…
Bracelet connectéObjets connectésTests high-tech

Test Honor Band 6 : Le smartband d'Honor totalement remis à neuf

7 minutes de lecture
Depuis septembre 2020, Honor n’avait pas présenté de nouveaux produits en France. Le Honor…
Tests high-tech

Test PNJ R-Nano II FPV : Un petit drone à prendre en mains

4 minutes de lecture
PNJ a lancé il y a quelques temps, un petit drone de course pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Carte SD / Micro-SDStockage externeTests high-tech

Test Sandisk Extreme Pro SDXC UHS-II : Une bonne carte SD rapide