Connect with us

Hi, what are you looking for?

Realme

Test realme GT : le flagship killer du haut de gamme de l’année

test realme gt

Quand realme sort un smartphone, la majeure partie du temps, c’est un modèle entrée ou milieu de gamme. Adepte des smartphones à prix attractif, realme s’est fait une place dès l’an dernier sur le marché français avec deux smartphones milieu de gamme, mais également un modèle haut de gamme. Un an que l’on avait pas vu realme sur ce segment, mais le realme GT vient changer la donne ! realme propose un smartphone haut de gamme à un prix ultra-compétitif, de quoi faire rougir la concurrence.

Le realme GT est un concentré de tout ce que l’on trouve de plus puissant sur le marché. Le meilleur processeur Qualcomm, de la RAM en quantité suffisante, un stockage rapide et un superbe écran, le tout pour un prix défiant toute concurrence. C’est simple, sur ce segment, il est le seul à ce tarif. Mais que vaut-il vraiment ?

Design

Si le realme X50 Pro de l’an dernier nous avait laissé perplexes quant à sa couleur et son épaisseur, le realme GT est une vraie révolution par rapport à son prédécesseur. L’esthétique s’affiche comme totalement changée, bien que sur certains points, le realme GT n’a que peu de choses d’un haut de gamme.

Advertisement. Scroll to continue reading.

On ne sera pas sans remarquer cet écran qui dépasse pas mal de la surface du smartphone, ce que le Mi 11 Ultra par exemple, ne propose pas. Cependant, si l’on se remet dans les prix, c’est le cas sur le Mi 11i, vendu encore plus cher que le flagship killer de chez realme. Ce dernier est par ailleurs plus dans la cible du jeune constructeur chinois, ne visant pas à rivaliser avec les ténors du marché que sont l’iPhone 12 Pro Max ou le Galaxy S21 Ultra.

test realme gt

Sur la face avant, on retrouve l’écran, prédominant bien sûr, avec son protège-écran déjà posé. Ce dernier n’est toutefois pas des plus agréables pendant les premières utilisations du realme GT, le toucher s’améliore ensuite. Si certains constructeurs ont fait quelques efforts concernant la caméra frontale, celle du GT, située sur la gauche de l’écran, n’en profite pas. Elle est toujours assez imposante mais plus petite toutefois que sur les modèles entrée de gamme.

Le menton en bas de l’écran est également présent, de manière assez discrète certes, mais avec un écran AMOLED, il est tout à fait possible de proposer un menton encore plus réduit. Les bords sur les côtés et sur le dessus de l’écran sont de l’ordre de 2 millimètres, ce qui n’est pas révélateur d’un côté esthétique haut de gamme. Toutefois, au vu du prix du realme GT, il est évident que l’on ne peut pas profiter de tout non plus. On se contente déjà de ne pas avoir d’écran incurvé, ouf.

Sur la tranche gauche de l’appareil, realme a disposé les deux boutons de réglage du volume. Cette configuration n’est clairement pas pour me déplaire, c’est celle que je trouve la plus ergonomique, avec deux boutons indépendants. Sur la tranche gauche, on retrouve également le lecteur SIM, permettant d’insérer deux cartes nano-SIM. Pas de micro-SD ici, le stockage interne est rapide et suffira à faire tourner le smartphone.

Advertisement. Scroll to continue reading.

realme gt test

Sur la tranche droite, se situe le bouton de verrouillage / déverrouillage de l’appareil. Ce dernier est d’une taille classique, mais on apprécie la petite touche de détails. La couleur de realme étant le jaune, l’intérieur de ce bouton est orné d’un liseré jaune. C’est grâce à ces petites attentions que l’on peut se dire que finalement, le realme GT adopte une finition digne d’un haut de gamme.

La tranche inférieure est aplatie et non totalement arrondie, ce qui n’est pas non plus pour nous déplaire. Cette dernière regroupe le port USB-C permettant la recharge de l’appareil, mais également le haut-parleur principal, le microphone pour les appels et la prise jack, qui fait de la résistance sur le modèle haut de gamme du constructeur. Habituellement, il est assez rare de trouver cette connectique sur des smartphones dans ces tarifs-là.

avis realme gt 5G

La partie supérieure de l’appareil est également aplatie et contient le microphone secondaire, servant à l’annulation des bruits ambiants.

realme gt 5g test

Le point sur lequel realme a beaucoup travaillé, c’est le dos de l’appareil. D’un dos très classique sur la version précédente du haut de gamme, d’un vert pas des plus esthétiques, ou d’un rouge un poil plus joli, on passe à totalement autre chose.

Advertisement. Scroll to continue reading.

test realme gt

Ce jaune est vraiment beau avec en plus, une imitation cuir réussie, bien que ça ne soit pas du cuir véritable. On se contente très bien de cette version imitation, qui reprend un toucher doux et agréable, avec la texture qui va avec bien évidemment.

realme gt avis

Le realme GT dispose également d’une bande noire, avec, si l’on y regarde bien en détails, des chevrons dirigés vers le bas. Cela permet de dénoter avec le fond jaune et dans la prolongation du module photo, offre un côté esthétique vraiment agréable. Ce qui est sûr, c’est que realme a rompu avec l’ancien design, pour se focaliser sur quelque chose de tout nouveau, que l’on apprécie vraiment cette fois !

test realme gt

Si le realme GT n’a pas tous les traits d’un haut de gamme dans l’esthétique, on y retrouve cependant quelques grandes lignes, avec de belles finitions et un dos qui joue dans l’originalité, on commence très bien, et dire qu’il n’a pas fini de nous surprendre !

Caractéristiques du realme GT

Modèle realme GT
Logiciel Android 11
Processeur Qualcomm Snapdragon 888
RAM 6 Go, 8 Go, 12 Go
Processeur graphique (GPU) Adreno 660
Capacité de stockage 128 Go, 256 Go
Taille d’écran 6.41 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels (DPI) 409 dpi
Appareil photo dorsal
  • 64 MP
  • 8 MP
  • 2 MP
Appareil photo frontal 16 MP
Vidéo 4K@60 FPS, 1080@30/60 FPS
Wi-Fi a/b/g/n/ac/ax
Bluetooth 5.2
Compatible 5G Oui
NFC Oui
Capteur d’empreintes Oui
Reconnaissance faciale Oui
Connectique USB-C
Capacité de la batterie 4500 mAh
Recharge sans fil Non
Recharge rapide Oui : 65W
Poids 186 grammes

Performances

Si le design nous a convaincu, sur les performances, realme a mis le paquet. Une version existe avec 12 Go de RAM et 256 Go de stockage, mais nous avons eu la version de base, avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. Inutile de rajouter de la RAM à foison sur les smartphones, une version classique avec 8 Go de RAM suffit à faire tourner la plupart des applications. Cette mémoire est en LPDDR5, ce qui promet de belles performances. Côté stockage, c’est de l’UFS 3.1 qui est utilisé, pour booster le smartphone.

Le processeur du realme GT est un Snapdragon 888. C’est le modèle le plus haut de gamme de chez Qualcomm à l’heure actuelle. Ce dernier a tendance à pas mal chauffer, mais realme a disposé un système de refroidissement VC en acier inoxydable, permettant d’optimiser le refroidissement de l’appareil. Sur la théorie, c’est intéressant, nous verrons ce que ça donne sur la pratique.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Enfin, le processeur graphique est un Adreno 660, le nouveau GPU de chez Qualcomm, qui va de pair avec le processeur performant. Maintenant que nous avons évoqué les performances sur le papier, voyons ce que ça donne dans la réalité.

Le score GeekBench du realme GT est de 3590 points. Clairement, c’est bien mieux que le flagship de Xiaomi, dont les performances sont bridées par la chaleur. Ici, le processeur s’affiche même comme l’un des plus puissants, tout en restant un Snapdragon 888 bien sûr. Cependant, chaque processeur a son lot de forces et de faiblesses en fonction de l’appareil dans lequel il est. Ici, le Snapdragon 888 chauffe, beaucoup.

Le score Antutu du realme GT est de 724634 points. Il dépasse ainsi une majeure partie de ses concurrents, avec un excellent GPU et un processeur également très bon. Cependant, on remarque une chose, la température. Si realme nous vante un système de refroidissement performant, peut-être l’ont-ils oublié dans notre version ? Le smartphone a pris 12°C rien qu’avec une seule session de benchmark Antutu !

C’est la plus forte hausse de température que je vois sur un smartphone, tous modèles confondus. Il faut reconnaître qu’en effet, le realme GT est chaud quand on l’utilise à fond. S’il a tendance à moins brider le processeur que son concurrent haut de gamme chez Xiaomi, la température s’en ressent clairement. Mais realme privilégie les performances à tout prix pour promouvoir son smartphone, ce qu’on ne peut pas lui retirer, au vu des performances affichées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour ce qui est de la RAM, cette dernière se montre performante, avec 2774 Mo/s en lecture et 2777 Mo/s en écriture. Il est assez rare de voir des vitesses quasiment égales, mais on avoue que c’est satisfaisant tant de perfection. Les latences sont également très bonnes, avec seulement 31,3 ns. Sur un smartphone haut de gamme, on en attendait cependant pas moins. La RAM est donc performante et les « seuls » 8 Go de notre version du realme GT suffisent à effectuer toutes les tâches dont on a besoin.

Concernant le stockage, on retrouve une vitesse de lecture de 816 Mo/s en lecture et de 491 Mo/s en écriture. Ici, l’UFS 3.1 fait de belles choses, malgré le fait que certes, des différences notables se fassent subir entre lecture et écriture. Néanmoins, les résultats restent très satisfaisants et suffiront à la majorité des utilisateurs, pour ne pas dire à tout le monde.

Enfin, concernant le processeur graphique, l’Adreno 660 chauffe également un peu, mais permet de proposer de bonnes performances également. Tous les gros jeux 3D comme GTA San Andreas passent largement, sont totalement fluides et très agréables. Si la température montre qu’il est bien exploité, ce n’est pas non plus dérangeant pour jouer.

Écran

Comme tout bon smartphone haut de gamme, il met le paquet. On profite ici d’un bel écran AMOLED 120 Hz. Cependant, realme n’est pas allé chercher les fonctionnalités superflues comme un écran ultra haute définition. Si c’est agréable certes, l’écran de 6,43 pouces n’a pas besoin de proposer une résolution très élevée. Un classique Full HD+ suffit pour une utilisation quotidienne, avec 2400 x 1080 pixels, ce qui donne une densité de pixels de 410 DPI.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le ratio d’affichage est bien évidemment du 20:9, comme sur l’immense majorité des smartphones de nos jours, à l’exception de certains fabricants. Ce format est idéal pour prendre la plus large partie de la surface de l’appareil, tout en conservant une taille correcte. En effet, le realme GT est un tout petit peu plus petit qu’un iPhone 12 Pro Max.

La dalle AMOLED remplit l’espace colorimétrique DCI-P3, pour une belle colorimétrie, qui est toutefois paramétrable. Cependant, realme a fait le choix d’utiliser des termes simples, afin de rendre les paramètres du smartphone accessibles à tous. Pas de mode « P3 » ici mais divers noms comme :

  • Vive
  • Doux
  • Éclatant

Le mode vif est en réalité l’espace colorimétrique P3, le mode doux, l’espace sRGB et le mode éclatant augmente la saturation en couleurs du mode P3. Forcément, après avoir goûté à une colorimétrie plus riche, il est difficile de repasser en sRGB. Les couleurs sont bonnes, on apprécie la colorimétrie de l’écran qui est vive, sans devenir agressive pour les yeux. Il est également possible de régler la température de couleur plus chaude ou plus froide, bien que par défaut, l’écran soit bien calibré.

Concernant les autres réglages disponibles, on dispose du mode confort des yeux, permettant de changer la température de couleurs de l’écran, pour le jaunir. Cela apporte moins de lumière bleue et a tendance à moins fatiguer vos yeux. Cependant, ça n’est pas ce que j’apprécie personnellement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le smartphone propose également un dark mode (mode sombre), qui inverse les couleurs de fond, du blanc vers le noir, de manière à réduire la fatigue oculaire de nuit. Cela permet également de consommer moins d’énergie, du fait de l’utilisation d’une dalle AMOLED. Si la différence est certes, assez légère, cela permet d’économiser quelques pourcents en fin de journée.

Comme bien des smartphones, il dispose d’un mode Always On, offrant la possibilité d’afficher un texte ou un graphique sur l’écran verrouillé, en permanence. Cela ne consomme pas trop de batterie dans la journée et les possibilités d’affichage sont très nombreuses, de l’horloge classique à l’horloge numérique, passant par des graphiques ou des textes personnalisés, de la couleur souhaitée.

Concernant la fréquence, elle est réglable en mode automatique, standard ou élevé. La configuration élevée équivaut à 120 Hz, standard à 60 Hz. Une nouvelle fois, realme a choisi d’utiliser des termes simples pour rendre ces réglages compréhensibles par tous.

Tactile

L’écran tactile est performant et la fréquence d’échantillonnage est élevée, ce qui permet de rendre l’écran très réactif. On peut également se satisfaire du fait que tout l’écran soit tactile, même les petits recoins très peu exploités en utilisation générale.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Appareil photo

Le realme GT dispose de trois capteurs photo. Un premier, le capteur principal, de 64 MP, un Sony IMX682 Exmor RS . Le second capteur de 8 MP sert pour le grand angle et le dernier, un capteur de 2 MP, pour le mode ultra-macro. Le capteur macro est bien présent ici, malgré le fait que je ne sois personnellement pas un adepte de ce dernier.

Le module photo a un principal avantage, pour une fois, il ne dépasse pas trop de la surface du smartphone. A peine 1 millimètre, ce qui est très correct. Cela fait que le smartphone, une fois posé sur une table, est très peu bancal lorsque l’on saisit du texte sur son clavier pour envoyer un message ou autre …

Voici les informations détaillées des différents capteurs :

Objectif Principal Ultra grand-angle Mono-couleur Caméra frontale
Résolution 64 MP 8 MP 2 MP 16 MP
Ouverture f/1,79 f/2,25 f/2,4 f/2,45
Angle de vue 119°
Taille de pixels 0.7 µm 0.8 µm 0.8 µm 1 µm

Le module photo regroupe les trois capteurs, mais également le double flash LED, accompagné d’une mention « 64 MP Triple Camera » juste au dessus de ce dernier. On apprécie tout particulièrement le prolongement qui en est fait, avec une bande noire, remplie de chevrons très discrets, qui vient casser le côté tout jaune du dos de l’appareil.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Sur le realme GT, il est possible de prendre des photos avec divers modes, qui sont les suivants :

  • Nuit
  • Vidéo
  • Photo
  • Portrait
  • 64M
  • Time-lapse
  • Ralenti
  • Vidéo Dual-View
  • Film
  • Expert
  • Panorama
  • Ultra-macro

Par défaut, en mode photo automatique, le mode AI (intelligence artificielle qui embellit les images) est désactivé. Cependant, il est possible de l’activer. Ce dernier a pour avantage de ne pas être trop prononcé et ne donne pas des images saturées en couleurs injustes. Le mode HDR est automatique, il s’active selon les besoins du smartphone.

Mode automatique

Les photos en mode automatique sont de bonne qualité, elles permettent de voir clairement le sujet pris en photo. Le smartphone, toutefois, ne prend pas les photos en 64 MP par défaut. En effet, les photos sont en réalité en 16 MP. Cependant, realme, comme une large majorité de constructeurs, continue à se focaliser sur du 72 DPI. C’est ce qui fait par ailleurs la force des Google Pixel, la possibilité de prendre les photos en 96 DPI.

Le mode automatique est donc correct, realme n’a jamais souhaité devenir une marque de référence dans le domaine de la photo, malgré les 108 MP du realme 8 Pro. Par ailleurs, on constate que le GT n’a pas droit à un capteur avec une aussi bonne résolution, ce qui est un peu dommage mais pas gravissime non plus. 64 MP suffisent très bien en général, pour prendre de très bon clichés, si l’on utilise la capacité maximale de l’appareil.

Zoom

Quelle n’a pas été ma surprise quand j’ai vu que le zoom ne s’étendait que jusqu’à x10 … Sur le X50 Pro de l’an dernier, le constructeur nous avait proposé du x20, mais là, il n’en est pas question, on se contente d’un zoom très classique. On est donc très loin du Mi 11 Ultra et de son zoom x120 (de son prix aussi il faut dire), et on doit se contenter de quelques photos avec un zoom relativement réduit par rapport à ce qu’il est possible d’en attendre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Cependant, ce n’est pas très grave, pour une bonne raison. Une fois rendu à x10, les éléments qui ne sont pas trop lointains sont pris correctement en photo. Par contre, si un élément n’est pas parfaitement lisse, comme la forêt qui se situe derrière ici, c’est tout de suite moins réjouissant. De même pour les antennes TV, le résultat n’est pas au top de nos espérances. C’est une petite déception ici, qui n’est cependant rien de grave dans l’appréciation globale du realme GT.

En ce qui concerne le grand-angle, ce dernier s’étend à x0,6. Un bon smartphone haut de gamme digne de ce nom propose du grand-angle à x0,5, mais realme n’en a pas décidé de la sorte sur son flagship killer de l’année. Ce n’est pas très grave, il faut en même temps, reconnaître qu’à ce prix-là, on ne peut pas tout avoir. Les photos restent très correctes, les couleurs varient très peu selon si l’on utilise l’un des capteurs ou l’autre.

Photo de nuit

Pour cette partie, comme d’habitude, nous avons privilégié des photos en très faible luminosité. Le realme GT s’en sort bien, même avec un éclairage ambiant vraiment faible, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous. Les couleurs sont par ailleurs réalistes, conformes à la réalité.

La luminosité et la clarté des photos sont vraiment appréciables. Si l’on zoome sur ces dernières, on peut continuer de profiter d’une bonne qualité, tout en n’ayant pas de grain présent de manière abusive. Par ailleurs, le grain ne se voit qu’à peine ici. Le smartphone propose une exposition longue de 3 à 5 secondes, ce qui permet d’avoir un bon éclairage dans les photos. On peut donc être pleinement satisfaits de la qualité photo de nuit du realme GT.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Caméra frontale

La caméra frontale du realme GT propose une résolution de 16 MP. Les photos cependant, proposent un effet beauté pré-appliqué, assez intense par défaut. C’est top de ne plus avoir aucun grain de beauté ni bouton sur le visage, mais tout le monde n’appréciera pas forcément. Les photos sont cependant belles sans grain également. La caméra frontale est performante, parfaite pour des snaps et autres selfies.

test realme gt

Le mode portrait également est performant, il propose de bons flous d’arrière-plan. Le flou est juste, assez fourni et ne prend que quelques mèches rebelles avec lui, le reste de la chevelure reste en premier-plan.

Vidéo

Le realme GT permet de filmer en 4K Ultra HD 60 fps, ce qui est un classique sur ce genre de smartphones. Pas de 8K ici, cependant, ça n’est pas indispensable et on s’en passe très bien, surtout sur un smartphone de cette gamme. Les vidéos sont tout à fait correctes, de bonne qualité et bien stabilisées par défaut, un peu moins quand on les met en Ultra HD.

Comme d’habitude, realme propose le mode Ultra-stabilité, permettant d’apporter une bonne stabilité aux vidéos. Il est également possible d’activer le mode Ultra-stabilité Max, offrant une encore meilleure stabilité. Si ce dernier est pertinent pour avoir des plans parfaits au niveau des mouvements, la qualité de la vidéo s’en voit dégradée cependant.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Interface realme UI 2.0

La seconde version de l’interface logicielle des smartphones realme, nommée realme UI 2.0, a été présentée il y a quelques mois. Le realme GT en dispose, pour notre plus grand confort d’utilisation. Si realme UI est une interface agréable, ce n’est pas la plus conviviale que nous avons pu trouver dans tout ce que nous avons testé. Pour le coup, iOS ou MIUI sont plus cosy.

Malgré-tout, sans vous présenter l’intégralité de cette interface, car ça serait bien trop long, on note certaines fonctionnalités. A commencer par les options de personnalisations proposées par realme, maintenant bien organisées dans la version 2 de la surcouche logicielle.

On retrouve ce menu dans les réglages, permettant de paramétrer toutes les options de personnalisation, pour faire de ce nouveau smartphone, le vôtre. En premier lieu, se trouvent les fonds d’écran. Ces derniers, fournis par le constructeur, ne sont pas toujours les plus jolis, force est de le reconnaître. Il est dommage que le fond d’écran appliqué par défaut surtout, ne soit pas très accueillant, car d’autres sont bien plus sympa. Quoi qu’il en soit, j’utilise Backdrops pour mes fonds d’écran. On peut également en choisir un animé.

Comme tout bon smartphones avec une dalle AMOLED, on retrouve un mode Always-On Display. Ce dernier, permet d’afficher certaines fonctionnalités sur l’écran verrouillé du smartphone, en n’allumant que les pixels nécessaires à cet affichage. Il est possible de mettre une horloge personnalisée, un texte seul, un texte avec image, une horloge analogique ou numérique. S’affichent également, les notifications, le niveau de batterie, la date et l’heure.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les icônes sont également personnalisables, par leur style, mais également par leur forme. On retrouve la fonctionnalité poussée Icônes ART+, qui permet de changer l’aspect des icônes, le logo à l’intérieur, la taille, … Les applications peuvent être également disposées sur l’écran comme vous le souhaitez, en 5 colonnes et 6 lignes par défaut, mais ce nombre est réglable (à la baisse) si vous souhaitez en afficher plus ou moins.

Le capteur d’empreintes digitales aussi, profite de styles différents. Certains diront que ces fonctionnalités ne sont pas vraiment utiles et que c’est très gadget, je leur répondrai oui. Mais quand on a un smartphone Android, la philosophie est de le personnaliser à souhaits et d’en faire le sien, il est donc agréable de retrouver des fonctions qui peuvent sembler inutiles aux yeux de certains, notamment avec leur iPhone en main.

Les couleurs également sont personnalisables, tout comme la police d’écriture, qui nous laisse le choix. Le tiroir de notification également peut voir la forme de ses icônes changer, sans fonctionnalité ART+ ici toutefois. On se contente de 6 formes différentes, ce qui est déjà très bien.

Enfin, concernant les notifications, realme ne propose pas de LED de notification. Toutefois, on a encore mieux, un éclairage des bords. L’écran AMOLED permet de genre d’effets, n’allumant que les bords et indiquant quand une notification est arrivée et présente. C’est très pratique et cela remplace la LED de notifications, bien que les puristes aient toujours du mal à s’en séparer.

Advertisement. Scroll to continue reading.

D’un point de vue global, realme UI n’est pas une interface que l’on peut qualifier de « cosy », à mes yeux du moins. Cependant, le constructeur fait tout son possible pour la rendre le plus agréable possible. Le tout est fluide et avec un écran 90 Hz, on remarque les efforts qui ont été réalisés par rapport à la première version du logiciel.

Qualité sonore

Le realme GT dispose de deux haut-parleurs. Le premier est situé sur la tranche inférieure de l’appareil, comme sur la quasi-totalité des smartphones. Le second est le haut-parleur est celui qui sert pour les appels, qui a la possibilité s’être boosté pour diffuser du son et proposer un son stéréo.

haut-parleur realme gt

Concernant la qualité sonore du realme GT, on apprécie le son stéréo du smartphone, qui est agréable et puissant. Ce n’est certes, pas le meilleur son que l’on a entendu, mais à un tel prix, on se contente parfaitement de cela.Les basses sont assez présentes, bien qu’un peu en retrait, au profit des aiguës et des médiums, mais ce n’est pas dérangeant.

Le realme GT dispose également de l’égaliseur Dolby Atmos, permettant de choisir un profil de son s’adaptant soit à votre environnement, soit à ce que vous écoutez. Les différents profils sont :

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Intelligent
  • Théâtre
  • Jeu
  • Musique

Le mode théâtre peut également servir si vous regardez un fil par ailleurs. Concernant les environnements, il s’agit des suivants :

  • Intérieur
  • Extérieur
  • Navette (transports en commun : bus, tramway, métro …)
  • Avion

Bien évidemment, tout est compatible avec un casque, car vous n’allez pas écouter de musique en mode haut-parleur en plein vol. Même avec un casque ou des écouteurs, cela fonctionnera encore mieux si vous utilisez un appareil compatible aptX.

Autonomie

Avec une bonne batterie de 4500 mAh, le realme GT ne monte pas dans les 5000 mAh promis par bien des smartphones entrée de gamme. Cependant, ce n’est pas son but, la batterie reste toutefois très correct et performante. Nous l’avons utilisé essentiellement en utilisation intensive à savoir :

  • Quelques jeux
  • 2 à 3 heures d’appel par jour (avec écouteurs Bluetooth)
  • Conversations WhatsApp / Messenger
  • Partage de connexion
  • Prise de photos / vidéos

Le realme GT tient la journée sans trop de soucis, cependant, une fois venue le début de soirée, vers 21h, il faut le recharger. En effet, après une journée de 12 heures, l’appareil commence à montrer des signes de faiblesse niveau batterie et les derniers pourcents restants se comptent sur les doigts d’une main. C’est tout de même satisfaisant de voir un smartphone haut de gamme qui tient aussi bien. Malgré-tout, la chauffe excessive des composants influe sur la batterie.

Ce qui influe également, c’est l’écran, et de beaucoup. Ce dernier, une fois en 120 Hz, a tendance à faire diminuer l’autonomie du realme GT bien plus rapidement qu’en 60 Hz. En effet, l’écran, c’est ce qui consomme le plus dans l’utilisation d’un appareil (smartphone, PC portable, tablette, smartwatch).

Fort heureusement, si jamais vous oubliez de charger votre realme GT le soir en vous endormant, ça n’est pas un souci. Avec son chargeur SuperDART de 65 Watts, il ne faut pas plus de 35 minutes pour le recharger complètement. C’est une durée assez courte, durant laquelle vous pourrez prendre votre douche, petit déjeuner et vous habiller, votre téléphone sera prêt comme vous pour cette nouvelle journée !

Verrouillage et sécurité

Le realme GT dispose d’un capteur d’empreintes sous l’écran, mais également de la reconnaissance faciale. Il est également possible de le déverrouiller avec un code à plusieurs chiffres, un schéma ou encore smartlock, avec vos accessoires en Bluetooth. Mais nous allons parler principalement de la reconnaissance faciale et du capteur d’empreintes ici.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ce capteur d’empreintes se situe sous l’écran, assez bas d’ailleurs sur le smartphone. Il est simple et agréable à configurer et contrairement à d’autres capteurs sous l’écran, il est vraiment très rapide. En effet, on déverrouille le smartphone avec, en moins d’une seconde. On note d’ailleurs qu’il ne se trompe pas souvent, sur une trentaine d’essais consécutifs, nous n’avons eu qu’un semi-raté. Il est donc fiable, rapide et précis.

Concernant la reconnaissance faciale, cette dernière fonctionne comme sur quasiment tous les smartphones Android, c’est à dire avec la simple caméra frontale de l’appareil. Ne cherchez pas de système plus perfectionné façon iPhone ici, vous n’en trouverez pas, comme sur la majorité des smartphones Android d’ailleurs. Cela prend pas mal de place il faut dire.

Le système fonctionne bien, malgré le fait que nous ayons réussi à le berner une fois avec une photo, cependant, après avoir essayé plusieurs fois, ça n’a pas re-fonctionné. Il lui faut absolument un vrai visage pour vous reconnaître et déverrouiller le realme GT, une nouvelle plutôt rassurante. De nuit cependant, impossible de déverrouiller le smartphone avec la reconnaissance faciale, sans se prendre la pleine luminosité de l’écran dans les yeux.

Connectivité

Qui dit smartphone 5G dit forcément compatibilité 5G. Pour le coup, sur cette lapalissade, nous pouvons également ajouter que le realme GT est compatible avec toutes les bandes françaises, ainsi que les bandes 4G et 4G+, sauf la B28. Voici la liste des bandes cellulaires avec lesquelles est compatible le realme GT :

Advertisement. Scroll to continue reading.
2G 1, 2, 3, 5, 8
3G 1, 2, 4, 5, 6, 8, 19
4G 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 12, 17, 18, 19, 20, 26, 34, 38, 39, 40, 41
5G 1, 3, 28a, 77, 78, 79

Si nous n’avons pas pu tester la connectivité 5G ici car la connexion n’est pas vraiment bonne, voici les résultats de notre speedtest en 4G+ :

Le realme GT est également compatible avec la nouvelle norme Wi-Fi 6, lui conférant ainsi de très bons débits. Généralement, cette technologie va de paie avec le 5G, mais surtout sur les smartphones assez haut de gamme. Ici, realme la propose pour un prix défiant toute concurrence.

Le Bluetooth 5.2 est également de la partie, prenant en charge les codecs audio suivants :

  • aptX / aptX LE (Low Energy)
  • LDAC
  • SBC
  • AAC

Si vous êtes utilisateur d’Apple Music, le codec ALAC n’est pas encore pris en charge, mais une mise à jour se fera certainement bientôt, prenant peut-être en charge ce dernier.

Enfin, le port USB-C est compatible OTG, mais ça n’est pas tout, car on retrouve également une prise jack 3,5 mm, permettant de brancher un casque ou des écouteurs. La prise jack se fait de plus en plus rare sur les smartphones haut de gamme, mais realme a tout de même fait le choix de la mettre ici. Le realme GT est également compatible NFC.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Test realme GT : Avis

Si l’on doit qualifier le realme GT, on peut dire que c’est un bon smartphone, polyvalent et performant. Cependant, si l’on prend en compte le prix auquel il est vendu, c’est carrément le smartphone de l’année ! Un Snapdragon 888, de telles performances pour ce qui est du stockage, de la RAM et du GPU, ainsi qu’un écran 120 Hz AMOLED, la 5G, Wi-Fi 6 et un design premium. Le tout pour bien moins de 500€ en prix de départ, c’est vraiment excellent.

En plus de cela, realme n’a pas fait la même erreur que l’an dernier, qui est de tout mettre dans les performances, au détriment de l’esthétique. Ici, realme a tout mis, aussi bien dans l’apparence que dans les performances, ce qui fait du realme GT le meilleur rapport qualité / prix face aux ténors du haut de gamme. Tremblez donc Galaxy S21, Mi 11i et autres OnePlus 9, realme a enfin trouvé une vraie place dans le segment haut de gamme, pour notre plus grand bonheur.

Test realme GT
9
9
9/10

realme GT : Avis

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le realme GT est le smartphone haut de gamme par excellence pour le constructeur. Il réussit à accomplir sa mission de flagship killer, ce pourquoi il a été conçu. Les performances sont excellentes, l’écran est très bon, l’autonomie également avec la recharge 65W, il a quasiment tout pour plaire. Ses petits défauts, notamment sur l’appareil photo, sont très rapidement gommés par son tarif ultra-compétitif. On a cherché des points négatifs, mais ce n’est pas facile.

  • Performances
    10
    10/10
  • Écran
    10
    10/10
  • Appareil photo
    8
    8/10
  • Autonomie
    9
    9/10
  • Prise en mains
    9
    9/10
  • Logiciel
    8
    8/10
On aime
  • Très bonnes performances
  • Qualité sonore stéréo agréable
  • Bel écran AMOLED 120 Hz
  • realme UI 2.0 bien organisé
  • Charge ultra-rapide 65W
  • Excellent rapport qualité / prix
  • Appareil photo convenable
  • Prise jack présente
  • Dos agréable et aspect premium (version jaune)
On aime moins
  • Pas de zoom x0,5
Written By

Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.

1 Comment

1 Comment

  1. Medespoir

    23/06/2021 at 13:09

    Blog exceptionnel !

  2. Pingback: Realme GT2 Fold : Le smartphone pliable de Realme

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez aussi

Advertisement

Copyright © 2017 - 2022 Charles Tech - Toute reproduction (même partielle) interdite sous peine de poursuites.