Connect with us

Hi, what are you looking for?

Realme

Test realme C25Y : Un smartphone entrée de gamme performant et agréable

test realme C25Y

Tous les smartphones ne se valent pas en termes de performances, l’explication réside dans le fait que tout le monde n’a pas l’envie ou le besoin d’un téléphone puissant avec les SoC les plus haut de gamme. Cela vient aussi d’une notion de budget qui est importante, notamment par les temps qui courent.

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
152€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
199€

Le realme C25-Y se place dans la catégorie de ces smartphones entrée de gamme qui vise les budgets réduits, mais cela ne veut pas non plus dire qu’il faille faire de grosses concessions sur la fiche technique.

Design

Le design est une part importante du choix d’un smartphone de nos jours, cela permet à chacun de pouvoir choisir ce qui lui plait parmi l’immense choix de smartphones sur le marché.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ce realme C25-Y arbore un design similaire à son petit frère, le realme C21-Y avec un design sobre et passe-partout qui repose tout de même sur des matériaux de qualité. Le dos du smartphone est composé de plastique avec des rainures verticales en relief assez agréables au toucher.

En haut de la coque à gauche se trouvent bien évidemment les capteurs d’appareils photo placés dans un carré légèrement surélevé sous une fine couche de verre de protection, c’est assez basique, mais le design reste efficace. Le capteur d’empreintes est placé juste en dessous au centre du smartphone c’est assez peu pratique si l’on a de petites mains et même pour moins qui ai de grands doigts j’ai du mal à y accéder.

Le capteur est en forme de cercle assez petit, bien que sa taille en tant que telle suffise largement pour le bout d’un doigt, mais je ne vais pas plus m’étaler sur cette partie, j’y reviendrai plus tard dans ce test.

En bas à gauche se trouvent les deux fentes pour le haut-parleur tout comme sur le C21-Y juste en dessous du logo realme. C’est assez peu pratique, car on a souvent les doigts qui viennent étouffer le son ce qui n’est pas optimal.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les tranches gauche et droite du smartphone sont similaires avec leur forme triangulaire avec pour seule différence, la disposition des boutons de volume et power qui se placent sur la tranche gauche dans un léger renfoncement. Sur celle de droite, il n’y a que le tiroir SIM placé tout en haut qui permet d’en installer deux sans soucis.

En bas du smartphone arbore les différents ports de connexion, ce qui comprend un port USB Type-C ainsi qu’un jack 3,5 mm. Entre les deux ports, il y a bien évidemment les deux trous de micro qui seront utiles pour les appels ou les messages vocaux bien évidemment.

La face avant se compose d’une dalle de 6,5 pouces avec un ratio de 88,7 % de recouvrement de la surface du smartphone, ce qui est très agréable. Le seul reproche à la face avant est le menton du bas qui fait tout de même 7 mm d’épaisseur, ce qui est assez visible, mais pas dérangeant en soi c’est seulement esthétique.

En haut de l’écran, se place l’objectif dans une encoche en goutte d’eau assez petite, c’est bien intégré avec le haut-parleur d’appel téléphonique juste au-dessus qui se voit à peine, c’est très discret.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ce realme C25Y fait 9,5 mm d’épaisseur pour une hauteur de 16,4 cm et une largeur de 7,6 cm que qui est assez grand et agréable en main. D’un point de vue général, ce realme C25Y arbore un design sobre et agréable avec une fabrication d’assez bonne qualité.

Caractéristiques du realme C25Y

Modèle realme C25Y
Logiciel realme UI
Processeur Unisoc T618
RAM 4 Go
Processeur graphique (GPU) Mali-G52
Capacité de stockage 128 Go
Taille d’écran 6,5 pouces
Définition 1600 x 720 pixels
Densité de pixels (DPI) 391 dpi
Appareil photo dorsal
  • 50 MP
  • 2 MP
  • 2 MP
Appareil photo frontal 8 MP
Vidéo Full HD 1080p@30fps
Wi-Fi a/b/g/n/ac
Bluetooth 5
Compatible 5G Non
NFC Non
Capteur d’empreintes Oui
Reconnaissance faciale Oui
Connectique Micro USB
Capacité de la batterie 5000 mAh
Recharge sans fil Oui 18 Watts
Recharge rapide Non
Poids 200 grammes

Performances

Ce realme C25Y est certes un smartphone d’entrée de gamme, mais il arbore un choix de composant logique et assez intéressant. En effet il dispose du SoC Unisoc T618 composé de huit cœurs séparés en deux cœurs ARM Cortex A75 et six cœurs Cortex A55 ce qui permet un balancement en fonction des taches à réaliser afin d’optimiser le traitement ainsi que de garantir une meilleure efficience.

De plus il dispose du GU ARM Mali G52 intégré au SoC qui est certes assez faible en termes de puissance brute comme je vais l’expliquer plus tard, mais qui permet toutefois une certaine fluidité dans les différentes taches graphique comme les jeux ou encore le visionnage de vidéos.

Antutu du realme C25Y

Le score Antutu du realme C25Y est de 180467 points, ce qui n’est pas énorme, mais relativement cohérent pour ce genre de smartphone. Il est surtout à prendre en compte qu’en test GPU 3D, Antutu utilise OpenGL 3.0 ainsi que Vulkan qui ne sont pas pris en charge par le Mali G52 ce qui peut expliquer un score aussi faible.

Néanmoins en test CPU, mémoire et UX ce n’est clairement pas mauvais, ce realme C25Y fait parfaitement l’affaire pour la plupart des tâches qu’on pourrait lui demander. Bien sûr, ce n’est pas les meilleurs scores possibles, mais cela reste suffisant.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Geekbench du realme C25Y

Les scores Geekbench du realme C25Y sont de 381 points en monocœur et de 1474 points en multicœur, ce qui est assez basique, bien que largement suffisant pour un CPU comme le Unisoc T618 dont dispose ce realme C25Y.

En effet, bien qu’il dispose de huit cœurs cadencés à 2 GHz, il ne permet bien évidemment pas les performances des SoC haut de gamme, néanmoins il sait tout de même se défendre dans les faits. Pour jouer ou faire toute autre tâche qui nécessite des ressources, il n’y aura pas trop de problèmes.

PerformanceTest du realme C25Y

Le realme C25Y dispose de 4 Go de RAM en LPDDR4X ainsi que de 128 Go de stockage flash. En stockage c’est assez bien d’avoir autant de place néanmoins pour ce qui est de la RAM, 4 Go c’est très léger, peut-être un peu trop.

En soit le téléphone est fluide dans l’ensemble, mais en cas d’un trop grand nombre d’informations à gérer, on peut vite ressentir des ralentissements et des bugs liés au manque de mémoire vive.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Afin de tester les modules de mémoire, j’ai bien évidemment utilisé ce bon vieux PerformanceTest afin d’avoir les débits et les latences de manière précise. J’ai donc obtenu 1753 Mo/s en en lecture de mémoire ainsi que 1612 Mo/s en écriture, le tout pour une latence de 91 ns, ce qui n’est pas mauvais en soi, surtout que personne ne verrait la différence avec de la RAM plus rapide.

Pour le stockage, les débits en lecture sont de 96 Mo/s et de 25 Mo/s en écriture ce qui n’est vraiment pas terrible, ce ne sont même pas les débits de cartes SD entré de gamme.

3DMark du realme C25Y

Pour rappel le realme C25Y dispose d’un SoC Unisoc T618 qui embarque un GPU ARM Mali G52 qui n’est certes pas des plus puissant, mais qui offre le nécessaire pour la plupart des tâches comme du jeu ou du visionnage de vidéo en bonne résolution.

Afin d’en tester les performances, j’ai bien évidemment testé via mon vieux compagnon 3DMark (bon en même temps c’est marqué dans le titre). J’ai donc obtenu des résultats plutôt satisfaisants pour ce smartphone qui sont donc les suivants :

Advertisement. Scroll to continue reading.
Smartphone Sling Shot Sling Shot Extreme Wild Life Wild Life Stress Test Wild Life Extreme Wild Life Extreme Stress Test
realme C21-Y 2235 1518 727 724 184 102

Comme vous pouvez le constater, ce ne sont pas des scores mirobolants, néanmoins, ils sont cohérents. Cela suffira largement pour la plupart des taches comme je l’ai déjà dit précédemment.

Écran

L’écran du realme C21-Y repose sur une dalle de 6,5 pouces avec un ratio de 88,7 % de recouvrement de la surface du smartphone. Bien entendu, ce realme C25Y ne dispose pas d’un écran AMOLED Full HD+ avec un haut taux de rafraichissement au vu de son prix, néanmoins, il repose sur une dalle tout de même très agréable à regarder.

Les couleurs sont assez belles bien que cela manque de contraste et de luminosité. En effet la luminosité est de 420 nits ce qui n’est pas mauvais du tout sur ce genre de dalle. Le souci repose surtout dans l’angle de vision, en effet si l’on n’est pas complètement en face de l’écran, le tout s’assombrit de manière significative, ce qui est assez perturbant et peu agréable.

Bien évidement, l’écran arbore une résolution HD+ de 1600 x 720 pixels, ce qui laisse apparaitre les pixels si l’on approche, mais n’est pas tellement dérangeant à partir du moment ou il vaut mieux rester à bonne distance de son écran, peu importe la qualité de l’écran. Bien entendu, il aurait été préférable que la dalle soit d’une résolution plus haute pour le confort des yeux ainsi que la qualité des images, mais cela n’est pas non plus un problème majeur, surtout sur un smartphone comme celui-ci.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’écran repose sur taux de rafraichissement est de 60 Hz, ce qui est complètement logique sur un téléphone entrée de gamme comme celui-ci et cela se ressent, après avoir testé des smartphones avec des écrans 90 ou 120 Hz, on se frustre sur ce genre de dalle plutôt lente. Néanmoins l’ensemble est loin d’être catastrophique.

Au niveau des couleurs et du contraste, c’est assez bon, la dalle offre des couleurs assez vives et un contraste prononcé qui permettront d’afficher les contenus de la meilleure manière qui soit sur ce type de smartphone

Dans les réglages du smartphone, il y a, comme sur la grande majorité des smartphones, la possibilité de passer du mode clair au mode sombre afin de reposer ses yeux. Bien entendu, le gros avantage du mode sombre se dévoile réellement sur des dalles AMOLED qui permettent de réellement éteindre les pixels lorsque c’est nécessaire, ce qui permet de conserver la batterie ainsi que les yeux.

De plus, il est possible de changer les couleurs et le contraste pour trois modes différents dans les réglages de realme UI afin d’afficher les couleurs selon les besoins ou gouts de chacun. Les différents modes sont :

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Contraste automatique
  • Augmentation du contraste
  • Standard

Juste en dessous, il est également possible de régler les couleurs entre standard, chaud et froid, mais aussi de modifier grâce au cercle de spectre colorimétrique. Ces réglages dépendent des préférences de chacun, mais permettent une configuration des couleurs assez précise bien qu’il ne s’agisse pas d’une dalle exceptionnelle.

Il sera possible en plus d’activer la luminosité adaptative qui s’adapte à la lumière ambiante afin d’assombrir ou d’éclaircir l’écran, c’est plutôt bien fait, ça fonctionne cela permet grâce au capteur de luminosité d’adapter en fonction de l’environnement, s’il y a beaucoup de soleil par exemple.

Appareil photo

Les appareils photo sur ce genre de smartphones sont rarement fameux. En effet, sur des téléphones à moins de 200€, il ne faut pas s’attendre à la qualité d’un Pixel 6 Pro ou d’un iPhone 13 Pro Max sur les photos.

test realme C25Y : Avis

Les capteurs et le traitement logiciel permettent d’obtenir des clichés satisfaisants, mais il ne faut pas être exigent sur ce genre de smartphone surtout au vu de la configuration des différents capteurs. Configuration qui est la suivante :

Capteur Capteur principal Capteur noir et blanc Capteur de profondeur Frontal
Résolution 50 MP 2 MP 2 MP 8 MP
Ouverture f/1,8 f/2,4 f/2,4 f/2

Mine de rien, un capteur de 50 MP sur un téléphone comme celui-ci ce n’est pas un mal, bien que comme je l’ai déjà dit dans d’autres tests, ce ne sont pas les mégapixels qui font la qualité d’une photo, mais cela reste tout de même un point intéressant que je voulais soulever.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mode automatique

En photo basique, on se rapproche du realme C21-Y en termes de qualité générale. Les photos ne sont pas des plus belles, les lumières sont assez faibles et le capteur s’adapte assez mal aux changements. De plus, les couleurs sont très fades et pas naturelles. Bien sûr, il est possible de retravailler le tout, mais cela ne reste pas des plus optimal.

Au niveau contraste, c’est très basique, rien de mirobolant, mais disons que ça rattrape un peu le reste. De plus heureusement qu’Android rate directement les photos pour les relier un peu et enlever le grain, bien que sur ce téléphone on a vite l’impression d’avoir un filtre Snapchat sur le visage.

Zoom

En zoom nous disposons ici d’un x4 ce qui n’est pas trop mal et ne donne pas l’impression que le constructeur a gonflé la fiche technique ce que je trouve être un bon point.

Ce zoom permettra néanmoins de voir des objets assez loin sans grands soucis, mais il ne faut pas penser que cela permettra des cliches de bonne qualité, il s’agit uniquement d’un zoom sur la preview de la photo et non d’un réel zoom optique comme on pourrait l’avoir sur un objectif d’appareil photo comme le Sony A7 IV que nous avons testé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Interface realme UI

realme UI est agréable comme OS, il est assez proche d’Android Stock que personnellement j’aime beaucoup. Pour ma part, je suis tout autant fan des couches proche d’Android stock que des MIUI, EMUI et autres OneUI (de Xiaomi, Huawei ou Samsung) avec des interfaces ultra-personnalisées et travaillées par les constructeurs. realme UI en est un parfait compromis et mixe les deux parties.

En effet, cela permet d’avoir un OS basique donc fluide et fonctionnel, mais qui embarque tout de même certaines fonctionnalités intéressantes que les constructeurs adorent intégrer. Il dispose bien entendu des fonctionnalités Android basiques comme le tiroir d’applications que personnellement j’aime beaucoup, ou encore les réglages basiques intégrés au centre de notifications qui se rapproche en termes d’usage au Control Center d’Apple.

Le souci est qu’on dépend énormément des services de Google et on voit vite que la marque n’a que très peu intégré sa propre touche de personnalisation, comme le font d’autres constructeurs sur le même genre de produit, tout du moins je trouve que c’est un soucis général, bien que personnellement j’aime bien (de temps en temps, car Android n’est pas mon OS favori, bien que je l’apprécie beaucoup).

realme UI embarque un design relativement sobre et plutôt intuitif bien que ce ne soit pas mon interface favorite sur smartphone Android. Les applications se recherchent très facilement grâce au tiroir d’application, que j’aime beaucoup et les autres fonctions visuelles comme les notifications s’intègrent parfaitement, bien qu’au vu des performances du C25Y, elle bug parfois. Néanmoins realme UI offre une gestion assez simple et fonctionnelle de par son côté très basique.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’interface intègre de nombreux gestes pour naviguer dans le smartphone, ce qui est très pratique, bien plus que les boutons virtuels en bas de l’écran vous en conviendrez. Notez tout de même que sur un smartphone comme celui-ci, c’est assez peu fluide lorsque l’on quitte une application, cela freeze parfois quelques instants c’est assez désagréable. Les animations ne sont pas très bien intégrées, mais c’est surement un souci d’optimisation avec les composants.

Qualité sonore

La qualité des haut-parleurs des smartphones d’entrée de gamme est rarement exceptionnelle, il faut bien faire quelques économies afin de proposer des smartphones à des prix aussi attrayants.

Le realme C25Y n’a cette pas la meilleure qualité sonore qui soit, néanmoins il permet de regarder des vidéos ou tout autre contenu sans aucun souci. L’égalisation n’est certes pas la meilleure, mais elle a le mérite de fonctionner.

Les aiguës et les médiums s’entendent bien, mais comme d’habitude sur les smartphones les basses se font discrètes et préfèrent rester en retrait. En soi, rien de grave, qui va écouter de la musique sur les haut-parleurs d’un smartphone ? Pas un mélomane, c’est certain. Toutefois pour trainer sur les réseaux et regarder des vidéos de LinusTechTips c’est amplement suffisant.

Advertisement. Scroll to continue reading.

De plus, grâce au Bluetooth 5.0 et au port jack il est parfaitement possible de connecter la plupart des périphériques audio du marché afin de pouvoir profiter pleinement de la qualité audio des différents contenus que ce soit, vidéo, musique, jeu ou film.

Connectivité

Le C25Y dispose des mêmes connectiques que son petit frère le C21-Y, soit le minimum syndical, bien que cela suffise amplement pour un smartphone comme celui-ci. En effet il dispose des connectiques suivantes :

  • Port Micro-USB
  • Tiroir double SIM + carte MicroSD
  • Port Jack 3,5 mm

Oui, du micro-USB sur un smartphone sorti en 2021, bien que ce ne soit pas un mauvais connecteur en termes de qualité de fabrication on s’attendrait plus à de l’USB Type-C qui ne coûte aujourd’hui rien de plus à intégrer et qui permet en plus de cela des capacités de charge rapides bien supérieures.

test realme C25Y : Avis

En soi, le connecteur est de bonne qualité, mais il ne faudra pas s’attendre à de la charge rapide ni à des débits de transfert impressionnants et encore moins de charges comparées à de l’USB Type-C.

En W-Fi ce n’est pas exceptionnel, il dispose seulement d’une compatibilité 2,4 GHz et non de 5 GHz ce qui le limite beaucoup dans ses débits. En effet nous disposons d’un routeur Wi-Fi 6 Asus XT8 sur lequel il ne peut pas se connecter, ce qui je dois l’avouer est très frustrant.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En débit Wi-Fi nous ne dépassons pas les les 30 Mbit/s en débit descendant et légèrement en montant, ce qui équivaut à des débits de câbles Ethernet en ADSL, pas énorme vous en conviendrez.

Les bandes 4G sont assez standards sur ce smartphone et sont les suivantes :

2G 850/900/1800/1900MHz
3G 1/5/8
4G 1/3/5/7/8/20/28/38/40/41

Comme vous le voyez, ce sont les bandes les plus basiques qui soient, néanmoins elles permettront de meilleurs débits que ce que j’ai pu obtenir en Wi-Fi ce qui n’est pas un mal et loin de là. Cela permettra de regarder des contenus et de télécharger sans trop de soucis, bien que ce ne soit pas non plus optimal surtout qu’il ne dispose pas de la 5G contrairement à d’autres smartphones entrés de gamme.

Autonomie

Le realme C25Y embarque une batterie de 5000 mAh ce qui est très bien pour un smartphone. En effet, là ou beaucoup de smartphones d’entrée de gamme offre des capacités similaires, mais avec des performances assez faibles, ce C25Y est assez bon.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il tient parfaitement la batterie, j’ai pu faire la plupart des benchmarks d’une seule traite sans perdre plus de 20% de batterie, ce qui est excellent. Aucun souci pour que ce realme C25Y tienne une journée complète à naviguer sur internet, aller sur les réseaux sociaux, écouter de la musique ou encore jouer et regarder des vidéos.

De plus grâce au port USB, le realme C25Y profite d’une charge rapide de 18 Watts qui permet de recharger le smartphone rapidement sans aucun souci. Cela permet de pouvoir profiter du smartphone sans aucun souci avec quelques minutes de branchement par secteur.

Verrouillage et sécurité

Pour un téléphone d’entrée de gamme, j’ai été très surpris de voir un capteur d’empreintes digitales intégré et surtout qui fonctionne vraiment, pas comme les reconnaissances faciales qui peuvent être déverrouillées avec de simples photos.

On peut noter le petit manque de précision parfois lié au fait qu’il soit placé au dos du smartphone, ce qui n’est pas pratique, en effet je trouve qu’un capteur sur le bouton power est bien plus pratique, cette mode du capteur au dos n’a jamais été une bonne chose.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le capteur est très facile à configurer dans les réglages de realme UI 3.0 dans la partie sécurité, cela se fait en quelques instants et fonctionne très bien. Le capteur en lui-même est plutôt réactif et déverrouille le téléphone sans soucis mais sa position peu pratique au dos du smartphone.

realme C25Y : Avis

Notez tout de même que la fameuse reconnaissance faciale par photo est présente, vous conviendrez qu’il s’agit clairement d’un gadget et non d’un réel dispositif de sécurité, car il est complètement possible de déverrouiller via une simple photo de la bonne taille. Testé et désapprouvé par la rédaction au même titre que le C21-Y.

En revanche, il bénéficie de toutes les mises à jour de sécurité ainsi que de tous les dispositifs liés intégrés à realme UI au même titre que les smartphones plus haut de gamme de la marque comme le secureBoot ou la Sandbox qui vérifie les différentes APK qui s’installent en dehors du PlayStore, ce qui est pratique pour les émulateurs ou autre application non proposée par Google directement, cela évite d’éventuels malwares.

Test realme C25Y : Avis

Le realme C25Y n’est pas un mauvais smartphone, loin de là. C’est un excellent compromis pour les budgets serrés ou pour ceux qui ne souhaitent pas dépenser d’argent dans un smartphone tout en gardant des caractéristiques intéressantes. En effet le realme C25Y offre assez de puissance et un écran suffisamment joli pour profiter des différents contenus disponibles sur mobiles. Un excellent rapport qualité prix.

Advertisement. Scroll to continue reading.
Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
152€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
159€
shopping street
Stock
199€

Test realme C25Y
6
6.7
6.7/10

realme C25Y : Avis

Le realme C25Y est un téléphone premier prix avec des caractéristiques intéressantes, un écran agréable et des performances cohérentes pour son prix.

  • Performances
    6
    6/10
  • Écran
    7
    7/10
  • Appareil photo
    6
    6/10
  • Autonomie
    8
    8/10
  • Logiciel
    7
    7/10
  • Prise en mains
    6
    6/10
On aime
  • Un écran plutôt agréable
  • Un excellent rapport qualité / prix
  • Des performances cohérentes
  • L’interface realme UI agréable
On aime moins
  • L’appareil photo de faible qualité
Written By

Fan de Workstation, de Dark Souls et de recherche en sécurité sur les appareils Apple, j'ai passé plus de temps à désassembler iBoot sur IDA Pro et à speedrun All Bosses DS3 que les banc de l'école.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez aussi

Advertisement

Copyright © 2017 - 2022 Charles Tech - Toute reproduction (même partielle) interdite sous peine de poursuites.