Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actu High-Tech

iPhone : Quand Apple se refuse à l’USB Type-C, les hackers s’y mettent !

Depuis quelques années, on entend tout le monde dire que l’iPhone devrait adopter l’USB-C et retire son connecteur Lightning. Le lightning comme j’ai déjà pu l’expliquer est un connecteur extrêmement pratique pour Apple dans le développement de ses appareils. Néanmoins il serai en effet temps pour la marque de sauter le pas sur ses smartphone après l’avoir fait sur ses tablette, mais cela ne reste que dans les rêves de certains.

Heureusement, il y a des ingénieurs qui aiment les problèmes (et l’USB Type-C).

Pour avoir déjà procédé a la rétro-ingénierie du port lightning afin de comprendre comment fonctionne le protocole de transfert SDQ  (ou iDBUS),  je peux vous confirmer que la suite de ce que vous allez lire est vraiment louable.

Sur sa chaîne YouTube, Ken Pillonel, un étudiant de l’École polytechnique fédérale suisse, a présenté un iPhone X doté d’un port USB-C, en promettant une vidéo complète sur la façon dont il a été réalisé.

Dans une vidéo précédente, il a également expliqué comment il a procédé à la rétro-ingénierie du connecteur Lightning, en retirant un circuit intégré d’un câble tiers et en le raccordant à un connecteur USB-C. Oui, ce n’est pas une chose que la plupart d’entre nous devraient essayer.

Il est en fait possible pour Apple de faire la même chose, étant donné que l‘iPad Pro et le nouveau mini ont des ports USB-C. L’Europe a récemment proposé que la recharge USB-C devienne normale pour tous les téléphones et appareils numériques – ce qui peut accélérer l’adoption par Apple.

Written By

Fan de Workstation, de Dark Souls et de recherche en sécurité sur les appareils Apple, j'ai passé plus de temps à désassembler iBoot sur IDA Pro et à speedrun All Bosses DS3 que les banc de l'école.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez aussi

Copyright © 2017 - 2021 Charles Tech - Toute reproduction (même partielle) interdite sous peine de poursuites.