Connect with us

Hi, what are you looking for?

Smartphone

Test Sony Xperia 10 III : un smartphone soit trop cher soit décevant

test sony xperia 10 III

Sony, bien connu dans le monde des consoles de jeux-vidéo, développe également des smartphones depuis quelques années. Si ces derniers ne rencontrent pas le succès des iPhone et autres Galaxy, ils ont pourtant bien des atouts pour plaire. Le Sony Xperia 10 III est la nouvelle version du smartphone entrée de cette gamme de chez Sony, accompagné par le Xperia 5 III et Xperia 1 III. A travers ce design très carré et tout en hauteur, se cachent des fonctionnalités assez uniques, que peu osent encore reproduire.

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
399€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€

Design

S’il y a une chose sur laquelle on ne peut pas reprocher quoi que ça soit à Sony, c’est l’esthétique de ce smartphone. Il faut reconnaître que les changements par rapport au Xperia 10 II sont assez pinces, pour ne pas dire quasi-inexistants. Cependant, le form-factor plaira aux adeptes de smartphones de taille modérée. En effet, le Xperia 10 III est d’une taille assez compacte, qui plaira à certains. Le smartphone, comme toujours, adopte le ratio d’écran 21:9. Cela peut plaire comme déplaire, mais ça ne change fondamentalement pas beaucoup de choses par rapport au 20:9 que proposent la quasi-totalité des autres smartphones.

La fabrication est très bonne, pour un smartphone qui se positionne dans le milieu de gamme, Sony a fait des efforts que ne font pas d’autres constructeurs bien plus jeunes. C’est ça aussi, d’avoir de l’expérience propulsée par les baladeurs MP3 et Walkman dont la marque était leader à l’apogée de ces appareils. S’il est assez épais, on constate une chose essentielle, l’écran ne dépasse pas de manière désagréable de la surface du smartphone.

test sony xperia 10 III

Le demi-millimètre qui dépasse un tout petit peu n’est aucunement gênant, et on ne peut qu’apprécier les finitions bien réalisées du smartphone. Faisons maintenant un rapide tour du propriétaire.

test sony xperia 10 III

Sur la face avant, l’écran utilise la majeure partie de la surface de l’appareil, mais pas la totalité, comme on peut le voir sur un Mi 11 Ultra par exemple. En effet, il est toujours d’actualité d’avoir des bords assez épais en haut et en bas de l’appareil chez Sony. En haut, pour loger les divers capteurs, la caméra frontale sans percer l’écran, ainsi que le haut-parleur. En bas, de manière à équilibrer l’appareil sur les tranches supérieures et inférieures, ce qui se comprend totalement, on préfère même.

avis sony xperia 10 III

Sur la partie basse, on retrouve également un large haut-parleur, qui sert pour la diffusion de musique, l’écoute de vidéos, … Ce dernier n’est pas situé ici sur la tranche inférieure.

Sur le côté gauche, on ne retrouve que le lecteur de carte SIM. Ce dernier a pour avantage de ne pas nécessiter de trombone pour l’ouvrir. Juste un peu d’ongles permettant de l’extirper du smartphone, via la petite encoche située au dessous. C’est pratique et ça éviter un accessoire en plus.

lecteur sim sony xperia 10 III

Sur la tranche droite, on retrouve le bouton de verrouillage / déverrouillage du smartphone, incluant le capteur d’empreintes digitales. On a également le bouton de réglage du volume, mais en un seul bloc. On aurait préféré avoir deux boutons indépendants. Enfin, se trouve le bouton permettant une fonctionnalité supplémentaire, comme activer Google Assistant, par défaut. Il n’a pas grande utilité toutefois à mes yeux.

Sur la tranche supérieure, sont positionnées la prise jack 3,5 mm permettant de brancher un casque ou des écouteurs, ainsi que le second microphone, permettant l’annulation des bruits ambiants. C’est très pratique de positionner la prise jack ici, façon iPhone 4 / 4s, ce qui permet de glisser son smartphone à l’endroit dans sa poche.

test sony xperia 10 III

La partie inférieure du smartphone regroupe le microphone principal, pour les appels, ainsi que le port USB-C, permettant entre autres la recharge du Xperia 10 III.

dos du sony xperia 10 III

Enfin, au dos de l’appareil, qui est tout en verre, assez élégant par ailleurs, on retrouve le classique habituel. A savoir, le logo de la marque, les certifications et la mention « XPERIA », ainsi que le module photo doté de trois capteurs, et le flash LED. Comme sur tous les smartphones Sony, est mentionné, le logo NFC, qui n’a pas grande utilité mais c’est une habitude chez Sony de le disposer à l’arrière de ses smartphones. Et ce depuis de longue date.

On apprécie le dos en Gorilla Glass 6, qui, du fait de sa couleur gris foncé, ne laisse pas trop visibles les traces de doigts. On apprécie également le module photo, qui ressort certes de l’appareil, mais de manière modérée. Un petit millimètre qui n’est pas bien gênant et ne rend pas le smartphone instable lorsque l’on le pose sur une table ou tout autre support plat.

Le construction du Xperia 10 III est toujours une réussite, si Sony a tendance à camper sur certaines positions, pourquoi changer lorsque le smartphone est très bien fini ?

Caractéristiques du Xperia 10 III

ModèleSony Xperia 10 III
LogicielAndroid 11
ProcesseurSnapDragon 690
Ram6 Go
Processeur graphique Qualcomm Adreno 619
Capacité de stockage128 Go
Taille de l’écran6 pouces
Définition2520 x 1080 pixels
Densité de pixels (DPI)457 DPI
Appareil photo dorsal
  • 12 MP
  • 8 MP
  • 8 MP
Appareil photo frontal8 MP
Vidéo
  • 4K 30 FPS
  • Full HD 60 FPS
Wi-Fia/b/g/n/ac
Bluetooth5.1
Compatible 5GOui
NFCOui
Capteur d’empreintes digitalesOui
Reconnaissance facialeNon
ConnectiqueUSB-C
Capacité de la batterie4500 mAh
Recharge sans filNon
Recharge rapideOui : 18 Watts
Poids169 grammes

Performances

Le Sony Xperia 10 III n’est pas des moins bien équipés certes. Cependant, on aurait apprécié avoir peut-être un peu plus de férocité dans ce smartphone. Malgré tout, ça n’est pas les performances qui vont nous décevoir. Avec son processeur Qualcomm Snapdragon 690, ce processeur était encore inconnu au bataillon dans nos propres rangs. Il s’agit cependant d’un processeur 8 cœurs, cadencé toutefois à seulement 1,8 GHz, ce qui semble léger face à la concurrence.

Pour ce qui est de la RAM, la modèle qui nous a été envoyé par la marque est doté de 6 Go de LPDDR4X, ce qui est assez classique, même si certains modèles dans cette gamme de prix proposent du 8 Go. Reste-t-il encore à voir la performances des RAM installées et leur pertinence. Le processeur graphique quant à lui est un Adreno 619, qui vient remplacer le 618 qui avait quant à lui, duré quelques temps sur les smartphones. Son remplaçant est donc le bienvenu et nous l’accueillons avec plaisir.

Le stockage quant à lui est en UFS 2.1, avec nous le verrons dans quelques lignes, des débits très satisfaisants. L’appareil est coté de 128 Go de stockage intégré, mais il est possible d’ajouter une carte micro-SD (à condition de se passer de la seconde carte SIM) jusqu’à 1 To !

Pour ce qui est du processeur, c’est bien ce que l’on pouvait craindre. Le Snapdragon 690 apporte la 5G, pas de performances féroces comme on aurait pu s’y attendre. Il reste cependant tout à fait correct. Le score GeekBench du Xperia 10 III est de 1726 points. C’est moins que certains concurrents, parfois moins chers, notamment chez realme, mais ça reste correct.

Le score Antutu du Sony Xperia 10 III est de 287412 points. Seulement ? Oui, seulement. Le GPU marque un faible score, pourtant le smartphone a tendance à s’échauffer rapidement. En effet, on constate une hausse de près de 7°C lors d’un seul benchmark sur Antutu.

Pour ce qui est de la mémoire vive de l’appareil, on obtient des débits en lecture de 2417 Mo/s et en écriture de 1305 Mo/s. Quant aux latences, elles ne sont que de 35,3 ns, ce qui est tout à fait correct et même très bien sur ce genre de smartphone. On est pleinement satisfaits des performances de la LPDDR4X du Sony Xperia 10 III.

De son côté, la puce de stockage se montre très performante ici avec 381 Mo/s en lecture et 264 Mo/s en écriture. Ces débits sont très bons pour un smartphone de cette gamme, ce qui est souvent rare ailleurs on constate.

Le GPU se montre performant, permettant d’atteindre les 40 images par seconde, mais pas beaucoup plus. Si en test simple et complexe, tout se passe bien, c’est en OpenGL que les performances diminuent. Si de plus en plus de jeux se dirigent vers Vulcan, c’est OpenGL qui reste encore beaucoup utilisé aujourd’hui comme moteur de jeux.

Écran

Le Xperia 10 III est doté d’un écran Full HD+, comme la plupart des smartphones. Ce dernier, d’une taille de 6 pouces, adopte une résolution de 2520 x 1008 pixels. C’est classique mais sur une dalle de 6 pouces, cela représente une densité de pixels assez élevée, de l’ordre de 457 DPI. C’est bien au delà de ce que peut voir l’œil humain, ce qui fait qu’on ne voit absolument pas les pixels sur cet écran.

Ce qui est dommage en revanche, c’est qu’outre le fait d’utiliser une dalle OLED, Sony ne propose qu’une fréquence de 60 Hz, ce qui ne correspond plus vraiment aux standards actuels. On aurait préféré du 90 Hz mais qu’à cela ne tienne, la navigation reste assez fluide dans le smartphone, malgré cette dalle peu véloce en termes de fréquence. On doit toutefois avouer une chose, on apprécie de n’avoir ni encoche, ni poinçon !

test sony xperia 10 III

La colorimétrie est bonne, on dispose d’un dégradé tonal de 10 bits et d’une couverture à 97% de l’espace colorimétrique DCI-P3. Encore une fois ici, Sony aurait pu aller à 100%. En effet, si les couleurs sont belles, elles restent loin d’être exceptionnelles. De même, la luminosité n’est pas au top de nos attentes. Nous aurions apprécié un écran plus lumineux, d’autant plus que les smartphones Sony ont tendance à proposer une interface assez sombre. Fond d’écran noir, gris et bleu foncé, qui peut se changer certes, mais qui donne un aspect apprécié du constructeur.

Cependant, quand j’utilise un smartphone, personnellement, je veux de la vie, de la joie et de la clarté. Quelque chose qui me donne envie d’utiliser mon smartphone. Là, pour le coup, l’interface reste assez austère et légère. Nous avons tout de même un verre Gorilla Glass 6 sur l’écran, ce qui permet de lui éviter les rayures soudaines dues aux petits aléas de son utilisation. Cependant, exit le film de protection pré-installé ici, Sony n’en met pas. C’est vrai que pour l’utilisation, c’est plus agréable de faire sans. Cependant, il faut s’assurer que le verre de l’écran tiendra dans le temps.

Il est possible de régler les paramètres d’affichage, avec un mode dit d’origine et un autre mode dit standard. Selon moi, ces noms sont quasiment identiques et veulent dire la même chose. Toutefois, selon Sony, ça n’est pas le cas. Le mode d’origine propose des couleurs plus ternes et un écran dans des tons assez chauds. Le mode standard quant à lui, propose des couleurs un peu plus vives, avec une colorimétrie plus froide. C’est ce que je préfère à titre personnel. Il est également possible de régler la balance des blancs, sur des couleurs chaudes, moyennes ou froides. On peut encore personnaliser en poussant les tons de rouge, de vert et de bleu.

Le dark mode ici nommé « thème sombre » est également disponible, mais Sony, reprenant l’interface Android stock dans ses plus grandes lignes, ne propose pas un « vrai » mode sombre. Autrement dit, l’écran, dans ce mode, devient gris très foncé, mais pas totalement noir. Les pixels noirs ne sont donc pas éteints, ce qui devrait se faire normalement sur une dalle OLED. Il est possible de paramétrer les horaires du mode sombre, de manière à l’activer quand la nuit arrive.

Appareil photo

Contrairement à ce que proposent bon nombre de smartphones, pas de capteurs ultra haute résolution ici. Un capteur principal de 12 MP, un second capteur de 8 MP et un dernier capteur, également de 8 MP. Le premier est le capteur principal, le second, le capteur téléphoto, autrement dit, un téléobjectif et le dernier, le capteur grand angle, permettant de prendre des photos plus larges.

appareil photo du xperia 10 III

Sony a au moins le mérite de mettre de ne pas mettre de capteur macro dans son smartphone, ce qui est à mes yeux totalement inutile. Sauf que cette absence de capteur macro est au profit d’un téléobjectif, qui n’est pas le meilleur que l’on ai pu trouver. Voici comment sont répartis les objectifs sur le Sony Xperia 10 III :

ObjectifPrincipalUltra grand-angleTéléobjectifCaméra frontale
Résolution8 MP8 MP8 MP8 MP
Ouverturef/1,8f/2,4f/2,2f/2
Angle de vue75°119°45°78°
Taille1/4  »1/4  »1/4  »

L’application appareil photo toutefois, en plus d’avoir un icône qui ressemble plus à un logo de localisation / radar, n’est pas très riche en fonctionnalités. On retrouve les modes suivants :

  • Photo
  • Mode nuit
  • Vidéo
  • Google Lens
  • Ralenti
  • Manuel
  • Édition de selfie
  • Effet créatif
  • Images panoramiques

Cependant, les fonctionnalités, qui peuvent sembler un peu légères sont suffisantes dans la majorité des utilisations. Il est possible d’activer le mode HDR automatique ou non, cependant, aucun mode AI n’est disponible sur le Xperia 10 III. Des effets beauté comme le nommé « effet peau douce » sont toutefois disponibles. On note également une correction de la distorsion appliquée automatiquement lorsque l’on prend les photos aussi bien en mode automatique à x1 qu’à x0,6.

appareil photo xperia 10 III

Mode automatique

Les photos en mode automatique ne sont pas les plus belles qui soient, malgré le fait qu’elles restent correctes. Le capteur de 12 MP prend pour le coup réellement des photos en 12 mégapixels et fait plutôt bien le travail. Bien évidemment, le capteur principal est fait maison, par Sony.

Les photos manquent de vivacité et les couleurs semblent toutefois un peu légères, le mode HDR ne s’activant pas tout le temps. Même avec ce dernier activé, la qualité des photos reste très bonne, mais la colorimétrie n’est pas au top de nos attentes.

Zoom

Le Xperia 10 III permet des zoom jusqu’à x10. À ce prix là, venant de chez Sony, nous aurions été en mesure d’attendre un peu mieux. Le constructeur fabrique à la fois des appareils photos, objectifs et des capteurs photo pour smartphones justement. Côté grand-angle, le Xperia 10 III propose un grand-angle à x0,6 et non pas 0,5. Les photos restent toutefois satisfaisantes.

On constate toutefois une large différence de colorimétrie entre le grand-angle et l’objectif principal, ce qui est assez étonnant. Les deux ne sont pas calibrés de la même manière, ce qui induit que les couleurs soient en effet différentes. Le zoom pourtant reste correct quant à lui, les photos en zoom x10 ne sont pas mauvaises, malgré le manque de détails, les photos à x1 sont très correctes au niveau de la luminosité en situation de fort contraste.

Photo de nuit

De nuit, le Xperia 10 III ne se débrouille pas trop mal. Il fait des photos correctes, en termes de luminosité surtout, mais trouve une forte tendance à bleuter certains éléments. On se retrouve donc avec un ciel foncé certes, mais très bleu, alors que la photo a été prise aux alentours de minuit.

Pour ce qui est de la qualité d’image, ce n’est pas vraiment glorieux. Certes, la photo a été prise en conditions de luminosité très mauvaises, mais bien d’autres smartphones se débrouillent à merveille ou du moins, mieux que ça pour des photos de nuit plus nettes.

Caméra frontale

La caméra frontale de seulement 8 MP suffit pour prendre de belles photos. Tout est clair et plutôt net, l’effet beauté n’est pas configuré par défaut. Cependant, concernant le flou d’arrière-plan, ce dernier se dit comme activé, mais ne fait aucun effet.

caméra frontale du xperia 10 III

Les photos sont nettes aussi bien sur le visage du sujet que sur l’arrière-plan, ce qui est bien certes, mais pas idéal lorsque l’on prend des selfies sur lesquels on souhaite faire ressortir son visage ou masquer un peu le fond.

Vidéo

Le Sony Xperia 10 III peut filmer en Full HD mais également en 4K Ultra HD. Cette résolution reste cependant limitée à 30 images par seconde. Le souci, c’est que si la stabilisation n’est pas mauvaise, il y a un décalage et quelques saccades entre le moment où l’on bouge l’appareil et où le contenu s’affiche sur l’écran. C’est dommage, car voir correctement ce que l’on filme est quand même essentiel.

Il est possible de zoomer et d’activer le mode grand angle en vidéo, cependant, si vous avez l’idée de vous aventurer à le faire, vous serez déçus. Les saccades se montrent cette fois sur la vidéo en elle-même, l’autofocus a du mal et l’expérience n’en est pas vraiment agréable. Le microphone annule assez bien les bruits ambiants, bien que ça ne soit pas exceptionnel non plus une nouvelle fois.

Interface

L’interface des smartphones Sony est toujours aussi … comment dire … austère. Les icônes sont celles de Google et des versions d’Android stock, ce qui est dommage. On regrette le manque flagrant de personnalisation sur la surcouche logicielle, qui ne passerait même pas pour une surcouche au final. La navigation n’est certes, pas désagréable, toutefois, les applications de Google sont omniprésentes, à défaut d’applications développées par le constructeur.

On doit utiliser Google Photos pour visionner nos photos, ce qui n’est pas des plus pratiques. Les applications Téléphone et SMS sont celles de Google, mais Sony n’est pas le seul fabricant à procéder ainsi. Aucun navigateur personnalisé n’existe, c’est Chrome par défaut. Cela n’est pas gênant, mais il est dommage de ne pas avoir plus de « Made in Sony ». Cela laisse une sensation d’interface inachevée.

Certaines applications sont pré-installées, c’est le cas de :

  • Netflix
  • Amazon
  • Amazon Prime Video
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Booking

Sony en profite également pour installer ses applications propriétaires à savoir Imaging Edge Mobile, très pratique pour transférer les photos de votre boitier Sony vers votre smartphone, mais aussi l’application Headphones. Cela permet d’optimiser et de paramétrer les réglages sonores de votre casque, comme un WH-1000XM4.

Cependant, Sony apporte quelques personnalisations, il serait malhonnête de ne pas le reconnaître. On retrouve la barre latérale, permettant des ouvertures rapides d’applications. C’est certes pratique, mais uniquement dans le cas où l’on a beaucoup d’applications. Ainsi, en effet il est plus rapide de placer les plus utilisées dans la barre latérale.

Cette dernière permet également d’activer le mode multi-fenêtres. Ce dernier permet d’utiliser une application en haut, une autre en bas. C’est pratique en effet, pour les personnes utilisant le mode multi-fenêtres. Si c’est très utilisé sur PC, en revanche sur smartphone, ça reste une autre affaire.

Qualité sonore

Le Sony Xperia 10 III dispose d’un haut-parleur sur la partie basse de l’écran. Ce dernier a deux avantages, être esthétique et très bien positionné. Il permet de délivrer un son puissant et surtout, dans la direction de la personne qui regarde une vidéo avec, c’est donc l’idéal et ça va de pair avec le format 21:9. L’idéal pour regarder un bon film le soir dans son lit, si vous n’avez pas d’ordinateur.

test sony xperia 10 III

Bien que dénué de fonctionnalités d’égaliseur comme Dolby Atmos ou d’autres technologies plus propriétaires, le son est bon. Il n’est pas exceptionnel certes, mais pour un smartphone dans cette gamme de prix, c’est ce à quoi on peut s’attendre, sans plus mais ni moins. Les basses sont légèrement en retrait, mais les aiguës et les médiums ne sont pas agressives pour autant. Le Xperia 10 III délivre un son puissant, mais on regrette une chose ; le nombres de crans du volume qui se compte à environ une trentaine. Vous allez adorer titiller le bouton d’augmentation du volume ou de diminution pour régler la puissance sonore de l’appareil.

Connectivité

Le Xperia 10 III n’est pas doté d’une connexion Wi-Fi 6, mais dispose bien d’une compatibilité 5G. Bien évidemment, l’appareil est compatible 4G avec toutes les fréquences disponibles en France. Voici la liste des bandes cellulaires disponibles sur le Xperia 10 III :

2G1, 2, 4, 5
3G1, 4, 5, 8
4G1, 3, 4, 5, 7, 8, 20, 28, 38, 39, 40, 41
5G1, 3, 7, 8, 28, 77, 78

Ce n’est pas le smartphone compatible avec le plus de bandes de fréquences, certes. Cependant, toutes les bandes françaises sont prises en charge, donc on ne peut pas vraiment en demander plus pour les utilisateurs qui ne voyagent pas aux quatre coins du monde.

Pour ce qui est des débits, voici un speedtest réalité avec le Xperia 10 III :

On constate tout d’abord que les débits sont très bons. Si en upload, ça n’est pas vraiment transcendant, c’est du fait de l’antenne, j’ai exactement les mêmes résultats avec d’autres smartphones, en dessous de 50 Mbit/s en général. Cependant, en download, on peut être pleinement satisfaits du début en 4G+.

Le Xperia 10 III est également doté du Bluetooth 5.1 et du NFC, comme tout smartphone Sony, il le marque bien au dos. Ce dernier permet de payer avec son smartphone et Google Pay, le Xperia 10 III intégrant très bien les services de Google dans son interface.

Concernant la connectique, on retrouve un port jack 3,5 mm sur la tranche supérieure de l’appareil. C’est appréciable, la prise jack fait de la résistance sur les smartphones même milieu de gamme. Enfin, le port USB-C du smartphone, qui supporte l’OTG, est situé sur la tranche inférieure du smartphone, au milieu, comme c’est habituel.

Verrouillage et sécurité

Le Xperia 10 III dispose d’un capteur d’empreintes digitales sur la tranche, intégré au bouton de verrouillage. Malgré l’utilisation d’une dalle AMOLED, Sony ne cède pas au capteur d’empreintes sous l’écran sur ce smartphone. C’est une légère déception face à ce qui nous attend dans quelques lignes, mais pas très grave. Au moins ici, le capteur d’empreintes est réactif et très rapide. Il permet de déverrouiller le smartphone juste en posant son doigt sur le bouton, sans appuyer.

test sony xperia 10 III

Cependant, la surprise inattendue – ou presque – est l’absence de système de reconnaissance faciale. On dispose bien en effet de SmartLock, permettant de déverrouiller le smartphone quand il est connecté en Bluetooth à un appareil connu, mais c’est tout. Le code et le schéma sont de la partie, mais la reconnaissance faciale, non.

On peut interpréter cela de deux manières. Soit Sony n’a pas souhaité intégrer de reconnaissance faciale, trouvant que ça n’était pas dans les fonctionnalités indispensables de l’appareil, et que le capteur d’empreintes ferait bien le boulot. Soit le fabricant s’est dit que plutôt que d’intégrer un système de reconnaissance faciale qui ne serait pas des plus aboutis et parfois défaillant, fonctionnant avec une simple photo, ne pas décevoir l’utilisateur serait une meilleure idée. Ce qui peut en effet se comprendre.

Autonomie

Un point très positif, le Sony Xperia 10 III dispose d’une batterie de 4500 mAh. C’est suffisant pour tenir toute une journée avec une utilisation intensive de l’appareil, voire même plus. Il faut dire que l’absence de dalle 90 Hz joue en la faveur de l’autonomie de l’appareil, l’écran consommant une grande quantité de batterie. Si son utilisation et ses performances sont modérées, l’autonomie reste donc tout à fait correcte.

Les plus économes pourront même tenir trois jours, parfois même jusqu’à quatre pour ceux qui n’utilisent vraiment pas beaucoup leur smartphone. C’est pleinement satisfaisant de ne pas avoir à recharger son smartphone en pleine journée. Cependant, avec un dos en verre (du Gorilla Glass 6), Sony aurait pu faire l’effort d’ajouter la recharge sans fil à son smartphone. Ce n’est pas chose faite malheureusement.

De même concernant la recharge, la vitesse est assez classique, du 18 Watts. C’est ce que l’on trouve maintenant sur les smartphones entrée de gamme chez la concurrence, alors que dans cette gamme de prix, certains proposent du 30 Watts environ même pour les plus audacieux, du 65W. Sony n’a pas fait cet effort, c’est dommage.

Test Sony Xperia 10 III : Avis

Il est dommage de voir qu’une entreprise comme Sony, ne se dévergonde pas plus sur ses smartphones. Tout reste assez limité, assez compliqué même parfois, avec un smartphone qui se vend plus sur la marque Sony, réputée et fiable, que sur les performances qu’il propose. Si bien pour son écran, que sa qualité vidéo en 4K Ultra HD, mais également par son interface, il peine à nous convaincre. L’appareil photo également, pourtant le fort de Sony sur le segment des boitiers hybrides, peine à convaincre. Ce n’est pas vraiment le capteur de « seulement » 12 mégapixels qui est en cause, mais le traitement des images.

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
399€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€
shopping street
Stock
429€€

Si bien que l’on peut légitimement se demander, qui va acheter ce smartphone ? L’utilisateur qui souhaite un form-factor élégant et compact, certes, mais doit-on vraiment, au profit du format, délaisser une expérience utilisateur confortable ? C’est dommage car Sony aurait les moyens de proposer rien qu’un logiciel bien plus agréable, en ne se reposant pas sur une version d’Android très basique, ce qui améliorerait l’expérience utilisateur. Si de nombreux points ont été évoqués avec le constructeur suite à ce test, Sony n’a pas fait le choix de faire rêver sur les caractéristiques, mais de proposer un smartphone équilibré en tout point.

De même, le smartphone est vendu assez cher pour n’avoir qu’une recharge 18 Watts, pas de 90 Hz sur son écran ni même de reconnaissance faciale. Il a bien des points positifs certes, mais pas asse pour proposer un juste équilibre. Ce, pour permettre à la batterie de conserver une excellente autonomie pendant 3 ans, avant de commencer à flancher peu à peu. Concernant le 90 Hz, il est toujours là dans un souci d’économies de batterie, afin de proposer la meilleure autonomie possible. Cependant, on aurait au moins apprécié avoir l’option.

Test Sony Xperia 10 III
7
7.3
7.3/10

Sony Xperia 10 III : Avis

Le Soony Xperia 10 III n’est pas un smartphone à la hauteur de son tarif en première apparence. Pour un tel prix, on aurait souhaité de meilleures performances. Ou alors, il faut vendre l’appareil moins cher. C’est dommage car on partait avec une bonne appréhension, mais à l’usage, les déceptions se font sentir sur de trop nombreux points.

  • Performances
    6
    6/10
  • Écran
    8
    8/10
  • Appareil photo
    7
    7/10
  • Logiciel
    6
    6/10
  • Autonomie
    9
    9/10
  • Prise en mains
    8
    8/10
Pros
  • Qualité sonore agréable
  • Bon emplacement du haut-parleur
  • Bonne autonomie
  • Qualité photo de jour
  • Qualité de fabrication exemplaire
  • Prise jack présente
Cons
  • Absence de 90 Hz
  • Qualité photo de nuit
  • Vidéos saccadées durant l’enregistrement
  • Interface peu intuitive et agréable
  • Absence de reconnaissance faciale
Written By

Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

Lisez aussi

Copyright © 2017 - 2021 Charles Tech - Toute reproduction (même partielle) interdite sous peine de poursuites.